Présidentielle américaine: Giuliani maintient qu'une victoire de Trump est toujours possible

·2 min de lecture

Le président américain continue sa croisade pour tenter de renverser le résultat des élections qui le donnent perdant. Donald Trump refuse de concéder la victoire malgré la large avance de Joe Biden. La grande majorité des actions en justice entamées par le camp présidentiel n’ont pas abouti, mais Donald Trump ne lâche rien. Ce jeudi 19 novembre, son avocat personnel a affirmé, contre toute évidence, que la victoire de son client était toujours possible.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

« Il n’y a pas eu que quelques fraudes dans un État », entame Rudolf Giuliani avant d’évoquer un vaste complot ourdi par les démocrates.

« Cela suggère un plan conçu depuis un lieu centralisé pour organiser ces fraudes, en particulier dans les grandes villes contrôlées par les démocrates. C’est un plan qui vient directement du Parti démocrate et cela vient du candidat. C’est clair », a lancé l'avocat et conseiller de Donald Trump.

« On va devenir comme le Venezuela »

Et sans avancer la moindre preuve, outre le témoignage unique d’une employée de la ville de Detroit qui aurait assisté à des fraudes, l’avocat du président assène : « Si on laisse faire, on va devenir comme le Venezuela. On ne peut pas les laisser nous faire ça. On ne peut pas laisser ces escrocs voler une élection au peuple américain. Ils ont élu Donald Trump, ils n’ont pas élu Joe Biden ».

Les chaînes de télévision ont rapidement interrompu la diffusion des élucubrations de Rudolf Giuliani, à l’exception de la chaîne conservatrice Fox News. De quoi semer le doute chez les partisans du président, mais cela ne permettra pas à Donald Trump, décidément bien mauvais perdant, de rester à la Maison Blanche.

Joe Biden s'est d'ailleurs exprimé peu de temps après cette conférence de presse. « Je pense que (les Américains) sont les témoins d'une incroyable irresponsabilité, de messages incroyablement préjudiciables envoyés au reste du monde sur le fonctionnement de la démocratie », a déclaré le président élu quant au refus du camp Trump de reconnaître sa défaite.