Présidentielle américaine : en Géorgie, l'émotion de la communauté noire

À Atlanta (Géorgie), au lendemain de l'élection présidentielle, chez le coiffeur, les discussions sont forcément très politiques. Dans ce quartier noir, se débarrasser de Donald Trump était bien plus important que d'élire Joe Biden. "Il va y avoir de l'équité à nouveau à la Maison-Blanche. [...] On pourra à nouveau respecter la fonction présidentielle", confie Terrence Brown, conseiller en investissement. "J'ai voté parce que je voulais élire la première femme noire vice-présidente. Je n'étais pas vraiment pour Biden, j'étais pour Kamala Harris", glisse Justin Carr, coiffeur. "On sort de quatre ans d'une longue nuit" Samedi 7 novembre, Atlanta a explosé de joie. Ici, plus d'un habitant sur deux a la peau noire. Le soulagement est à la hauteur de l'indignation qui avait suivi la mort de George Floyd, tué par un policier. Pour un militant, le départ de Donald Trump est encore plus fort que l'élection de Barack Obama : "C'est encore plus spécial car on sort de quatre ans d'une longue nuit".