Présidentielle américaine : Donald Trump veut que "la Cour suprême valide sa victoire dans les États où le résultat serait contesté", selon une spécialiste

franceinfo
·1 min de lecture

"Donald Trump ordonne quasiment à la Cour suprême d'aller dans son sens dans cette élection, comme s'il avait nommé trois juges pour qu'ils valident tout ce qu'il veut", analyse Marie-Cécile Naves, directrice de recherches à l'IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques), spécialiste des États-Unis, invitée de franceinfo dimanche 1er novembre 2020. "Or, les juges de la Cour sont indépendants et n'ont aucun compte à rendre au président", ajoute-t-elle. Donald Trump voudrait que "la Cour suprême valide sa victoire dans certains États, au cas où le résultat serait contesté parce que c'est serré. On pense en particulier à la Floride ou au Texas, où cela peut être vraiment décisif pour lui", détaille la spécialiste.

On peut s'attendre, par exemple, à ce que Donald Trump soit donné vainqueur le 4 novembre, avec les bulletins déjà dépouillés

Marie-Cécile Naves

à franceinfo

Le vote par correspondance, beaucoup plus important qu'en 2016 en raison du contexte sanitaire, pourrait peser dans la balance : "C'est surtout, semble-t-il, les démocrates qui vont voter par correspondance. Mais le temps que les votes par correspondance arrivent, dans les jours qui suivent, il pourrait finalement être donné perdant". Le président américain "demande à ce que la Cour suprême exige l'arrêt des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi