Présidentielle américaine : Donald Trump en difficulté, mais pas encore abattu

Il a un genou à terre mais tout reste encore possible pour Donald Trump mercredi 4 novembre. Alors qu’un État décisif comme le Michigan semble promis à Joe Biden, le candidat républicain conteste le résultat de l’élection. "Il y a quelque chose qui, là aussi, n’a rien de surprenant. Il fait ce qu’il a dit, il pose les jalons de ce qui pourrait ressembler à un coup d’état constitutionnel", décrypte l’historien et spécialiste des États-Unis Pap Ndiaye. L’absence d’un vrai raz-de-marée contre Trump Au départ de cette élection présidentielle américaine, Donald Trump apparaissait comme potentiellement en difficulté, affaibli par son bilan en tant que président. Les derniers décomptes laissent penser qu’il pourrait finalement être battu, mais à raison de 270 grands électeurs pour Joe Biden contre 268 pour le président sortant. "Les soutiens de Biden espéraient une répudiation du Trumpisme : elle n’est pas là", affirme Jérémy Chez, professeur d’économie et de relations internationales à HEC.