Publicité

Présidentielle américaine : la Cour suprême va statuer sur l’inéligibilité de Donald Trump

Largement en tête dans la course à l’investiture républicaine, Donald Trump apparaît lancé vers un second duel contre Joe Biden. Or, ses déboires judiciaires dessinent un horizon légèrement grisâtre, cristallisé par le débat autour de son inéligibilité. Cet acte, prononcé par la Cour suprême du Colorado en décembre dernier, doit faire l’objet d’un débat particulièrement attendu à la Cour suprême fédéral, la plus haute juridiction du pays, comme l’a rapporté, jeudi, The New York Times.

Cette institution, composée de neuf juges à majorité conservatrice, doit déterminer si l’ancien président s’est rendu coupable d’un « acte de sécession » lors de l’assaut du Capitole, en janvier 2021. Ce jour-là, des milliers de partisans de Donald Trump avaient envahi le centre du pouvoir américain. Pour la plus haute juridiction du Colorado, cet événement avait été déclenché par les « appels à l’insurrection » du milliardaire populiste, qui contestait la victoire du démocrate Joe Biden.

Un débat technique autour de la Constitution

Or, la Constitution américaine fait explicitement mention de cette « clause insurrectionnelle » dans le 14e amendement, au motif duquel une personne ne peut pas briguer les suffrages. Une activation contestée par Donald Trump, qui réclame l’annulation de cette décision. Pourtant, le Colorado n’est pas le seul État à avoir déposé un recours en inéligibilité. Le Maine aussi, et une vingtaine d’États sont également prêts à dégainer.

À lire aussi Présidentiel...


Lire la suite sur LeJDD