Présidentielle américaine : climat, santé, économie… les défis de Joe Biden

Le climat est un de ses engagements les plus forts : dès son investiture, Joe Biden, élu président des États-Unis samedi 7 novembre, va se mettre au travail avec Kamala Harris. Dans ce domaine, il tient absolument à se distinguer de Donald Trump et il l'a martelé tout au long de la campagne. Concrètement, Joe Biden compte réintégrer les États-Unis dans les accords de Paris sur le climat, qu'ils viennent pourtant officiellement de quitter suite à une décision du président sortant. Le président élu compte aussi débloquer 2 000 milliards de dollars dans les quatre ans à venir en faveur d'un plan colossal, afin de lutter contre le réchauffement climatique. Combattre le coronavirus Autre promesse : infléchir la politique fiscale pour venir en aide aux classes moyennes. Avec, à la clé, une augmentation significative des impôts pour les plus riches et pour les entreprises. Ces hausses restent moins importantes que les baisses décidées par Donald Trump ces quatre dernières années. Parallèlement, Joe Biden a annoncé un doublement du salaire minimum fédéral, qui passerait ainsi à 15 dollars de l'heure. Enfin, en ces temps de coronavirus, dans un pays où 28 millions de personnes n'ont pas de couverture maladie, il propose une "assurance accessible au plus grand nombre".