Présidentielle américaine. En campagne pour Biden, Obama ne retient plus ses coups contre Trump

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Dans la dernière ligne droite avant le scrutin du 3 novembre, Barack Obama est de retour sur le devant de la scène pour soutenir son ancien bras droit et faire gagner son camp. Et l’ancien président des États-Unis se fait une joie de ridiculiser son successeur.

Une bataille finale “Trump vs Obama” s’est dessinée, mardi 27 octobre, estime le Chicago Tribune, l’ancien président jouant “les substituts de haut vol pour le candidat démocrate Joe Biden” dans la dernière ligne droite de la campagne pour l’élection du 3 novembre.

Lors d’un rassemblement en plein air à Orlando, dans l’État clé de Floride, où “les démocrates espèrent qu’il pourra contribuer à susciter l’enthousiasme de la base démocrate et à encourager les Noirs, les Latinos et les jeunes électeurs […] à se rendre aux urnes”, Barack Obama s’en est pris à Donald Trump, raconte CNN.

Son argument de clôture ? C’est que les gens sont trop concentrés sur le Covid. Il [Trump] a dit cela lors d’un de ses meetings. ‘Covid, Covid, Covid’, s’est-il plaint. Il est jaloux de la couverture médiatique du Covid.”

“Ce président revendique tout le crédit pour une économie dont il a hérité et rejette toute responsabilité pour une pandémie qu’il a ignorée”, a ajouté Barack Obama.

Donald Trump a immédiatement riposté sur Twitter, lançant : “Maintenant @FoxNews diffuse le faux discours sans public d’Obama pour Biden, un homme qu’il pouvait à peine soutenir parce qu’il ne pouvait pas croire qu’il avait gagné.”

Obama “trolle son troll, le président Trump”

La démarche de Barack Obama est inhabituelle aux États-Unis, relève CNN. “Les anciens présidents évitent généralement d’attaquer directement leur successeur à la Maison-Blanche. […] Mais la façon dont Trump n’a cessé d’attaquer Obama, allant

[...] Lire la suite sur Courrier international