Présidentielle américaine : la campagne électorale vit ses dernières heures

Le candidat Trump a enchaîné, dimanche 1er novembre, 5 rassemblements dans 5 États clés. En Caroline du Nord, il affiche une énergie restée intacte malgré les sondages qui le donnent perdant : "On va continuer à travailler, à se battre, continuer à gagner, gagner, gagner". La foule est compacte et beaucoup ne portent pas de masque. L'ambiance est diamétralement opposée lors du meeting de Joe Biden en Pennsylvanie. Les supporters respectent la distanciation sociale et le candidat démocrate joue la sérénité : "On en a assez de ses tweets, de la colère, de la haine, de l'irresponsabilité". Une participation historique "C'est exceptionnel", rapporte Maryse Burgot en direct de Washington. "93 millions d'électeurs ont déjà voté par anticipation ou par correspondance", indique la journaliste France Télévisions. Cela équivaut déjà à deux tiers de la totalité des électeurs en 2016. En raison de l'épidémie de Covid, les électeurs ne veulent pas se retrouver dans la foule, mardi 3 novembre, jour de l'élection. "C'est une excellente nouvelle pour la démocratie américaine, quand on voit comment la Maison Blanche se barricade par peur des émeutes [...] on est un peu inquiet pour la démocratie américaine", rapporte Maryse Burgot pour France Télévisions.