Présidentielle américaine : Biden élu, Trump ne reconnaît pas sa défaite

Le journaliste Loïc de La Mornais, en direct devant le QG démocrate à Wilmington (Delaware) décrit une ambiance "avec énormément de joie, du soulagement bien sûr après toutes ces journées d'attente, de la fierté aussi car il semble bien que Joe Bien va avoir une victoire plus large que prévue". Joe Biden arrivera sur place samedi 7 novembre pour s'adresser à la nation américaine, à 20 heures heure américaine, environ 2 heures du matin en France. Les militants célèbrent également "l'autre victoire, à savoir que c'est la première fois que va entrer une femme, une Afro-Américaine en plus, à la Maison-Blanche avec Kamala Harris", la "première femme dans l'histoire de ce pays, à occuper ce poste de vice-présidente", conclut le journaliste. La bataille juridique devra s'achever le 8 décembre En direct depuis Washington, Agnès Vahramian indique que "Donald Trump peut très bien ne pas concéder sa défaite publiquement. Il peut très bien ne pas passer un coup de téléphone à Joe Biden pour le féliciter. Il peut même ne pas venir à son intronisation le 20 janvier". La journaliste précise que la "bataille juridique" devra s'achever le 8 décembre.