Présidentielle américaine : comme un air de déjà vu

Les États-Unis de nouveau plongés dans une situation instable politiquement ? Les premiers résultats de l’élection présidentielle sont contestés par Donald Trump qui assure qu’il y aurait notamment eu des fraudes via le vote par correspondance. Des suspicions qui rappellent l’élection de 2000, où les votes avaient du être réexaminés en Floride en raison d’un problème technique. C’est finalement George W. Bush qui était ressorti vainqueur de ce litige. Avoir des preuves concrètes Face à la victoire de Bush, Al Gore le soupçonnait d’avoir été aidé par son frère Jeb, alors gouverneur de Floride. La Cour suprême avait été saisie mais les 9 sages avaient finalement donné vainqueur le candidat républicain. Sur le plateau du 23h de Franceinfo, l’historien Romain Huret souligne que pour obtenir lui aussi l’expertise de la Cour suprême, Donald Trump devra apporter des éléments concrets justifiant ses soupçons de fraudes.