Présidentielle : 66 % des insoumis consultés ne voteront pas Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

LFI a lancé une grande consultation sur sa base de 215 292 soutiens apportés à Jean-Luc Mélenchon. Ils préfèrent le bulletin blanc, nul ou l'abstention.

POLITIQUE - Les urnes insoumises ont parlé. Comme en 2017, Jean-Luc Mélenchon a consulté sa base (environ 300 000 personnes) pour lui demander ce qu’elle comptait faire au second tour de la présidentielle 2022.

L’Insoumis en chef n’a pas proposé l’option “Marine Le Pen” qu’il combat et proposait à ses troupes trois options : vote blanc ou nul, abstention ou vote pour Emmanuel Macron. Les résultats sont sans appel : ce n’est pas le président de la République qui arrive en tête de cette consultation.

Selon les résultats transmis par le mouvement ce 17 avril, sur 215 292 participants au vote, 37,65 % d’entre eux ont choisi le vote blanc ou nul et 28,96 % disent qu’ils s’abstiendront, soit un total de 66,61 % qui ne votera pas pour Emmanuel Macron.

Arrivé en deuxième position, le bulletin de vote pour le président sortant n’obtient que 33,40 % des sondés, soit un tiers des personnes ayant répondu. “Le résultat de cette consultation n’est pas une consigne donnée à qui que ce soit (...) Chacun conclura et votera en conscience, comme il l’entend”, précise le communiqué de La France insoumise qui publie ces résultats.

En 2017, une consultation similaire avait amené environ 240 000 Insoumis à choisir à 36,12 % pour le vote blanc ou nul, à 34,83 % pour Emmanuel Macron, et à 29,05 % pour l’abstention.

À voir également sur Le HuffPost: Au meeting de Macron à Marseille, on a surtout rencontré des convaincus

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie : "Si Macron n’a pas une part significative de l’électorat de Mélenchon avec lui, il peut être battu par Marine Le Pen"

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles