Présidentielle: plus de 3 millions de Français ont voté blanc ou nul, un chiffre inférieur à 2017

·2 min de lecture
Les bulletins blancs et nuls ont atteint un record en 2017 - Andrej Ivanov © 2019 AFP
Les bulletins blancs et nuls ont atteint un record en 2017 - Andrej Ivanov © 2019 AFP

Avec 58,54% des suffrages, Emmanuel Macron est le premier chef d'État réélu hors cohabitation depuis l'instauration du vote au suffrage universel direct en 1962. Sa rivale du Rassemblement national, Marine Le Pen, a récolté quant à elle 41,46% des voix, un score historique pour sa famille politique. Le scrutin, déjà marqué par l'abstention au premier tour, a atteint un niveau jamais vu depuis 53 ans: 28,01% des Français inscrits sur les listes électorales ont boudé les urnes, un niveau inédit depuis 1969.

Près de 9% des votants au second tour ont voté blanc ou nul

Une autre catégorie d'électeurs s'est illustrée lors de ce second tour: ceux qui ont voté blanc ou nul. Plus de 3 millions de Français ont en effet choisi cette voix, bien plus qu'au premier tour, où moins de 800.000 bulletins blancs ou nuls ont été comptabilisés: 543.609 personnes exactement ont voté blanc et 247.151 nul.

876450610001_6305021283001

Dans le détail, au second tour, 2.228.044 personnes ont voté blanc, soit 6,63% des votants et 790.946 ont opté pour le nul (2,25% des votants). Ces 3.018.990 d'électeurs représentent près de 9% des votants qui se sont exprimés dimanche.

Le record absolu en 2017

Ce chiffre élevé - trois points de plus que lors de la présidentielle de 2012, et près de cinq points de plus qu'en 2007 - n'est pourtant pas un record absolu, mais le deuxième niveau le plus élevé, derrière celui de 2017. Lors du premier duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, 659.997 personnes avaient voté blanc au premier tour (1,78% des votants), et 289.337 blanc (0,78%), soit 949.334 électeurs.

Au second tour, 3.021.499 bulletins blancs ont été recensés (8,52% des votants) et 1.064.225 nuls (3%). Au total, 11,5% des électeurs avaient donc glissé un bulletin blanc ou nul dans l'urne.

En prenant en compte l'abstention, ainsi que les votes blancs et nuls, l'avance d'Emmanuel Macron sur Marine Le Pen se réduit considérablement: seuls 38,52% des votants lui ont apporté son soutien. En conservant la même méthodologie, la candidate RN n'a reçu elle, que 27,28% des voix.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles