Présidentielle 2022: pour Yannick Jadot, les socialistes "ont trop dansé autour de l'écologie"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Yannick Jadot, candidat qualifié pour le second tour de la primaire écologiste, était l'invité ce lundi soir de Calvi 3D. - BFMTV
Yannick Jadot, candidat qualifié pour le second tour de la primaire écologiste, était l'invité ce lundi soir de Calvi 3D. - BFMTV

Il s'était rangé derrière eux en 2017, mais il ne le fera pas en 2022 s'il est de nouveau investi comme le candidat des écologistes. L'eurodéputé Yannick Jadot, qualifié pour le second tour de la primaire écologiste face à Sandrine Rousseau, réfute toute alliance avec les socialistes en vue de l'élection présidentielle.

"En 2017 j'ai démontré que la cause de l'écologie passait bien avant ma personne parce qu'à ce moment là un candidat socialiste sortait de sa primaire, reprenait un programme écolo et ça n'a pas marché comme on l'aurait souhaité", rapporte le candidat, assurant que les militants écologistes avaient été consulté à l'époque.

Pique à l'égard d'Anne Hidalgo

"Aujourd'hui le paysage politique, dans le camps du progrès et de l'humanisme, il se reconstruit autour de l'écologie", ajoute Yannick Jadot, "c'est le seul sujet qui fait face [....] aux enjeux du climat, de la biodiversité, de la santé qui fait de ces grands défis des opportunités pour relocaliser notre économie, pour protéger notre terroir, notre patrimoine culturel et naturel".

"Les socialistes ont trop dansé autour de l'écologie, ils ont gouverné cinq ans au cours des dix dernières années", poursuit l'eurodéputé qui note que Anne Hidalgo "refuse un débat même au sein de sa famille politique."

"Qu'on ne vienne pas nous dire aujourd'hui que le logiciel le plus puissant pour régler les problèmes de la planète c'est le logiciel socialiste. C'est le logiciel écologiste", a estimé Yannick Jadot, expliquant que "les écologistes ont de quoi être fiers" après ce premier tour de la primaire.

De son côté Sandrine Rousseau "pose le pari" qu'elle sera "la surprise de cette présidentielle", laissant entendre qu'elle ne se ralliera pas elle non plus derrière une candidature socialiste. Le second tour de la primaire écologiste doit se tenir le 25 et 28 septembre prochain.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles