Présidentielle 2022: Yannick Jadot se pose en rassembleur de la gauche

·1 min de lecture

Dans les colonnes du Journal du dimanche, l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot assure qu'une union de la gauche est possible avant l'automne prochain et que les négociations vont s'ouvrir. Pour lui, cela pourrait troubler le duel annoncé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen à la présidentielle 2022.

« Nous sommes en train de caler les agendas ». Interviewé dans Le Journal du dimanche, Yannick Jadot s'en félicite. Une réunion entre plusieurs dirigeants de gauche se prépare sous son égide. Elle aura bien lieu « sous quinze jours », assure l'écologiste.

Autour de la table, toute la galaxie des gauches écologistes, socialistes avec Anne Hidalgo, communistes avec Fabien Roussel. Sous pression, Jean-Luc Mélenchon a fini par accepter, même si ce dimanche matin sur BFM, le député insoumis Adrien Quatennens rappelle que Jean-Luc Mélenchon est déjà candidat, et qu'il a déjà un programme : « Évidemment nous irons à cette réunion. La discussion doit avoir lieu. Il y a parmi ces gens, des gens qui n’ont pour l’instant pas l’ombre d’une virgule d’un programme. Mais nous, nous avons un programme et nous le mettons sur la table et Jean-Luc Mélenchon ne dit pas "c’est à prendre ou à laisser" ».

Le programme pour tenter l'impossible : mettre tout le monde derrière un seul et même candidat. Yannick Jadot propose une méthode, un travail d'abord sur le fond avec dix chantiers : justice sociale, plan de relance, réforme des institutions... La délicate question de l'incarnation viendrait après. Car tout le monde à gauche sait que le blocage se situe précisément là.

En ouvrant ces discussions, Yannick Jadot, lui-même possible candidat pour 2022, tente en tout cas de se tailler un costume de rassembleur.