Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand contre-attaque sur la sécurité

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

ELECTION - Xavier Bertrand a réagi au lendemain du discours prononcé par Emmanuel Macron à Roubaix, sur ses terres, en présentant son propre plan pour la sécurité

Peines minimales, amendes retenues sur salaire… Pour contrer les incursions et « mises en scène » d’Emmanuel Macron dans le champ régalien, Xavier Bertrand, qui espère représenter la droite à la présidentielle, a multiplié les propositions dures sur la sécurité, ce mercredi à Saint-Quentin.

« J’entends l’exaspération et la colère de nos concitoyens. Demain, si l’on ne fait rien, certains se feront justice eux-mêmes. Et après-demain, ce serait la guerre civile », a martelé le candidat ex-LR à la présidentielle, en promettant que son mandat serait « celui de la restauration de l’autorité ».

« Restaurer l’autorité dans notre pays »

Pour cela, il a dévoilé une batterie de propositions très fermes, une semaine après avoir détaillé sa « République des territoires » et avant son plan sur l’économie, attendu d’ici à fin septembre. Majorité pénale ramenée à 15 ans, « un an de prison ferme » pour les agresseurs des forces de l’ordre, peines minimales obligatoires pour les récidivistes quitte à modifier la Constitution… Pour les amendes pénales impayées, il a proposé qu’elles « soient saisies directement sur les salaires ou sur certaines prestations sociales, comme le RSA ».

Parmi ses autres propositions, 20.000(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand propose un pacte de « dialogue » et de « respect » à LR
Présidentielle 2022 : LR va proposer deux méthodes pour choisir son candidat
Présidentielle 2022 : « Il est le grand perturbateur de cette élection… » Pas encore candidat, Eric Zemmour donne le ton

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles