Présidentielle 2022: Valérie Pécresse, fair-play mais déterminée à gagner

·1 min de lecture

Valérie Pécresse a fait sa rentrée politique à Brive-la-Gaillarde en Corrèze, samedi, devant environ un millier de militants. Candidate à la présidentielle, elle s’est engagée à « jouer collectif » et à respecter les règles du jeu des Républicains pour désigner le candidat soutenu par le parti.

De notre envoyée spéciale à Brive-la-Gaillarde,

Comment désigner le candidat de la droite ? C’est l’épineuse question de la rentrée chez Les Républicains. À Brive-la-Gaillarde, Valérie Pécresse (du parti Soyons libres, ex-LR) a expliqué en marge de son meeting qu’elle accepterait les règles du jeu qui seront adoptées car « on ne va pas tirer à pile ou face », mais que selon elle, plus que les sondages, c’est la primaire le système le plus « démocratique ».

« À un moment donné, il va bien falloir une seule ou un seul candidat, dit-elle. Aujourd'hui, on le voit bien, il n'y a pas de candidat naturel qui se détache. Alors à partir de ce moment-là, il faut un départage. Et qu'y a-t-il de plus démocratique aujourd'hui qu'une sélection par le vote des électeurs ? »

S’engager à « jouer collectif », c’est son principal argument. Les militants venus l’applaudir à Brive-la-Gaillarde s’en réjouissent, à l'image de cette élue municipale de Seine-et-Marne qui reproche à Xavier Bertrand de ne pas vouloir participer à une primaire. « Ne pas se soumettre à une primaire, si primaire il y a, je trouve ça "lamentable", même si Xavier Bertrand c'est la droite républicaine aussi, mais il va faire perdre sa famille politique », estime-t-elle.

Même si pour ménager Philippe Juvin, Éric Ciotti ou Michel Barnier, son camp affirme qu’il n’y a pas de « petits » candidats, c’est bien au match avec Xavier Bertrand que Valérie Pécresse se prépare.« Eh bien écoutez, on est de la même famille politique, donc il y a des points sur lesquels on pense la même chose. Il y a d'autres points sur lesquels je pense que j'ai quelque chose de singulier à apporter », fait-elle valoir.

Et Valérie Pécresse l’a dit à Brive-la-Gaillarde : c’est pour gagner qu’elle est candidate.

À lire aussi : Présidentielle de 2022: pour sa rentrée, Valérie Pécresse veut marquer des points à droite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles