Présidentielle 2022 : Testez notre outil « Vox Populi » pour vous situer par rapport aux candidats et aux propositions populistes

·1 min de lecture

VOX POPULI - 20 Minutes, en partenariat avec le Centre d’étude de la vie politique française (Cevipof) et Ouest-France, vous propose un outil de positionnement politique pour visualiser le degré de populisme des différents candidats (ou presque candidats)

« Etes-vous populiste ? » C’est la question à laquelle le Cevipof – le Centre de recherches politiques de Sciences Po – vous propose de répondre à l’aide de son outil de positionnement politique « Vox populi – L’indice des populismes », lancé mercredi 12 janvier 2022 en partenariat avec Ouest-France et 20 Minutes.

« Cet outil est l’occasion pour chaque utilisateur de faire le point avec lui-même et de stimuler une réflexion personnelle sur les idées, et non sur les polémiques de la campagne », explique Thomas Vitiello, docteur en science politique et enseignant à Sciences Po.

Et – pourquoi pas – de découvrir que les propositions populistes ne sont pas nécessairement l’apanage des candidats identifiés comme tels.

Pour mesurer l’imprégnation des valeurs populistes sur votre positionnement politique, c’est par ici :

Si l'outil ne s'affiche pas dans l'article, cliquez-ici pour retrouver une version optimisée.

Une boussole présidentielle à partir de mars 2022

Mise au point dans le cadre d’un projet de recherche universitaire, cette application, qui se présente sous la forme d’une série de questions permettant « à chacun de r(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Présidentielle 2022 : « 20 Minutes » s'engage dans plusieurs partenariats pour favoriser l'interaction avec ses lecteurs
Présidentielle 2022 : Ce qu’il fait retenir du « Live Présidentiel » TF1-« 20 Minutes » avec Jean-Luc Mélenchon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles