Présidentielle de 2022: pour sa rentrée, Valérie Pécresse veut marquer des points à droite

·1 min de lecture

Valérie Pécresse réunit ses soutiens ce samedi 28 août à Brive-la-Gaillarde, son rendez-vous annuel de rentrée. Mais cette année avec la présidentielle en ligne de mire, celle qui ambitionne de gagner sa place pour défendre les couleurs de la droite en 2022 n’a pas le droit à l’erreur, car les adversaires sont nombreux.

De notre envoyée spéciale à Brive-la-Gaillarde,

Il n’y a plus de suspense, Valérie Pécresse sait désormais qui elle va devoir affronter dans son camp. Philippe Juvin, dejà en lice, a été rejoint sur la ligne de départ des candidats à la candidature par deux ténors de la droite : Éric Ciotti et Michel Barnier, le premier qui veut incarner un projet « d’autorité », le second qui espère faire fructifier son expérience de négociateur européen. Deux hommes,deux lignes qui en disent long sur les différences au sein des Républicains.

►À lire aussi : Présidentielle en France: à droite, Valérie Pécresse fait un pas vers la primaire

Même en l’absence de Laurent Wauquiez et Bruno Retailleau qui ont finalement décidé de passer leur tour avec quatre candidats, auxquels s’ajoute Xavier Bertrand qui refuse toujours de participer à une éventuelle primaire, les ingrédients sont réunis pour une nouvelle guerre fratricide à droite.

Après un été où elle a multiplié les cartes postales à coup de déplacements à Brive, Valérie Pécresse, seule femme parmi les hommes, va donc devoir essayer de montrer que c’est elle qui a les meilleures cartes pour diriger « l’équipe de France » de la droite face à Emmanuel Macron, marquer des points dans la bataille des images et des messages de la rentrée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles