Présidentielle 2022 : La réélection d’Emmanuel Macron, ce serait le « chaos général », selon Marine Le Pen

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

RIVALITE - La présidente du RN se présente comme « la présidente de la paix civile »

Pas de jour férié qui tienne en vue de 2022. Présente au pied de la statue de Jeanne d’Arc place des Pyramides, à Paris, à l’occasion du 1er-Mai, Marine Le Pen en a profité pour attaquer de front le président Emmanuel Macron. « Si, pour le plus grand malheur de la France, (il) était amené à effectuer un deuxième mandat, le chaos serait absolument général », a déclaré la présidente du Rassemblement national (RN)

« Ce serait le saccage social, celui qu’il n’a pas encore réussi totalement à mettre en œuvre, a-t-elle poursuivi. Ce serait la purge fiscale car l’Union européenne va évidemment réclamer maintenant la mise en œuvre des mesures qui ont été suspendues par la crise du Covid-19 ». Et « ce serait la continuation de la vente à la découpe de la France et de nos grands groupes », a ajouté la dirigeante.

« La présidente de la paix civile »

Marine Le Pen, qui sera candidate pour la troisième fois à l’élection présidentielle, veut axer sa campagne sur « la protection, la projection et la transmission ». Elle entend se poser comme « la présidente de la paix civile et du rassemblement national, et de l’union nationale ». L’inverse, selon elle, du(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Présidentielle 2022 : Une étude explique pourquoi Marine Le Pen pourrait gagner
Présidentielle 2022 : Les oppositions de gauche et de droite « chouchoutent » Marine Le Pen, estime Gabriel Attal
Anticipation : Emmanuel Macron imagine l’actualité de 2025