Présidentielle 2022 : pourquoi le choix du candidat LR s’annonce très compliqué

·1 min de lecture

Le bureau politique organisé mercredi matin chez Les Républicains devait sonner le début des hostilités à dix-huit mois de l'élection présidentielle. L'instance devait répondre à la question de savoir si oui, ou non, une primaire allait être organisée au sein du parti de droite. Pourtant, la décision n'a pas été prise et l'identité du candidat LR pour 2022 ne sera pas connue avant plusieurs mois, à l'issue d'un processus qui reste encore à déterminer.

"Retailleau s'est couché"

L'esprit de Noël a-t-il soufflé sur Les Républicains ? Les membres du bureau politique ont en tout cas trouvé un compromis accepté à l'unanimité. "Bruno Retailleau s'est couché", ironise un dirigeant. Le sénateur, assez isolé, a accepté la proposition de Christian Jacob de s'occuper de 2022 après les élections régionales.

" Ce que je voulais, c'est que l'on ne désigne pas un candidat dans l'entre-soi "

À ce moment-là, soit un candidat naturel aura émergé et sera adoubé formellement par les militants, soit il faudra un système de départage pour choisir le candidat en octobre. "Nous avons obtenu qu'on parle des primaires", se satisfait Bruno Retailleau, patron des sénateurs Les Républicains. "Dans l'hypothèse où il n'y aurait pas de candidat naturel, il y aura un système de départage, le mot notarial (des primaires). Ce que je voulais, en tout cas, c'est que l'on ne désigne pas un candidat dans l'entre-soi."

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Larcher ...


Lire la suite sur Europe1