Présidentielle 2022: Marine Le Pen temporise sur la question du voile

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À J-8, avant le second tour de la présidentielle en France, dimanche 24 avril, dans les sondages, le président sortant domine toujours sa rivale du Rassemblement national. Alors qu’Emmanuel Macron est en meeting à Marseille ce samedi 16 avril, Marine Le Pen s’est rendue dans le village de Saint-Rémy-sur-Avre, dans le département de l'Eure-et-Loir, à une heure de route de Paris.

Avec notre envoyé spécial à Saint-Rémy-sur-Avre, Julien Chavanne

La candidate du Rassemblement national cherche toujours à rassurer sur son programme pour attirer les voix de Jean-Luc Mélenchon. Une illustration concrète sur le port du voile.

Le sujet s’est invité à plusieurs reprises ce vendredi sur le marché de Perthuis, dans le sud de la France. Marine Le Pen veut l’interdire. Mais sur le tempo et l’ampleur de cette mesure, la candidate a fait un pas de côté. « Ce sont des problèmes qui sont des problèmes complexes. Je suis parfaitement consciente de cela, je ne suis pas obtuse. »

Interdire le voile seulement aux petites filles ? Y aura-t-il des exceptions ? Des questions qui seront tranchées par le Parlement, évacue Marine Le Pen. « L’Assemblée nationale aura son mot à dire. Je ne peux pas faire plus démocratique que ce fonctionnement-là », dit-elle.

« Diriger en mère de famille »

Marine Le Pen ne veut brusquer personne sur le voile. C’est pourtant un totem pour l’extrême droite, une ligne dans son camp, mais aussi chez Éric Zemmour. Mais la candidate RN est obligée de jouer la modération pour attirer les voix de gauche. « Je vais diriger en mère de famille, avec bon sens, avec cohérence, sans excès, sans outrances », assure-t-elle.

Le grand écart de Marine Le Pen entre l’extrême gauche et l’extrême droite sème le doute chez une partie de son camp.« Faut pas se perdre, l’équilibre est difficile », s’inquiète un ancien stratège du RN alors que les reports de voix des électeurs d’Éric Zemmour sont moins forts qu’espérés.

►À écouter aussi : Débat Macron-Le Pen, comment ils se préparent

Plusieurs manifestations ont lieu ce samedi 16 avril en France contre la présence de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. La candidate du Rassemblement national a réagi en marge de son déplacement.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles