Présidentielle 2022: Le LR Guillaume Peltier rejoint Eric Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ancien vice-président de LR, Guillaume Peltier rejoint Zemmour,
Ancien vice-président de LR, Guillaume Peltier rejoint Zemmour,

POLITIQUE - Première prise de taille pour Eric Zemmour. L’ancien numéro 2 des Républicains Guillaume Peltier annonce ce dimanche 9 janvier qu’il rallie le candidat d’extrême droite à la présidentielle, le “seul candidat de la droite” selon lui, alors qu’il n’a plus “confiance” en la cheffe de file des Républicains Valérie Pécresse.

“J’ai pris la décision de soutenir le seul candidat de la droite, le seul candidat fidèle aux valeurs du RPR, le seul candidat capable de battre Emmanuel Macron parce que capable de rassembler tous les électeurs de droite”, a ainsi indiqué le député du Loir-et-Cher à Cnews et Europe 1, comme vous pouvez le voir ci-dessous, avant de juger que “Valérie Pécresse et Emmanuel Macron, c’est la même chose”.

Premières conséquences de ce ralliement attendu, mais désormais officiel: Guillaume Peltier est “de fait exclu” des Républicains, selon les mots du président Christian Jacob sur les réseaux sociaux, et sera nommé porte-parole du parti d’Eric Zemmour, Reconquête!.

Peltier appelle les élus et électeurs LR à le suivre

Guillaume Peltier avait de lui même annoncé se mettre “en retrait” de sa formation. Il appelle désormais “les électeurs” et “les parlementaires LR” à rejoindre la candidature de l’ancien journaliste de Cnews et Le Figaro.

Début décembre, l’élu avait déjà fait des vagues dans son camp en se demandant “comment rester insensible au discours pour la France” du polémiste d’extrême droite lors de son premier meeting de candidat. Le comité stratégique des Républicains avait alors démis le député LR de sa fonction de vice-président du parti.

Ce n’était pas la première fois que Guillaume Peltier provoquait l’ire des responsables de LR. Fin mai 2021, il avait assuré “porter les mêmes convictions” que le maire de Béziers Robert Ménard, proche du RN. Ce qui lui avait valu d’être démis de son poste de numéro deux de la formation gaulliste.

Dans le camp de Valérie Pécresse, on évacue la chose comme un non-sujet. Sans oublier les critiques acerbes. Le porte-parole de la candidate LR, Othman Nasrou, a ainsi estimé sur Twitter que “Guillaume Peltier était déjà parti dans les faits, rien de vraiment nouveau”. Et d’ajouter: “Il revient aujourd’hui au point de départ de son engagement politique à l’extrême droite.”

Guillaume Peltier, 45 ans, s’était engagé de 1996 à 1998 au Front national de la Jeunesse. “Une impasse”, écrira-t-il en 2019. Après un passage auprès de Bruno Mégret, il était devenu numéro 2 du Mouvement pour la France du souverainiste Philippe de Villiers, aujourd’hui également soutien d’Eric Zemmour.

À voir également sur Le HuffPost: Pécresse vante une équipe “totalement paritaire”, mais..

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles