Présidentielle 2022: Laurent Wauquiez renonce car "le moment n'est pas venu"

·2 min de lecture
Laurent Wauquiez, réélu président de la région Auvergne-Rhône-Alpes au 2e tour des régionales, le 27 juin 2021 à Lyon - JEFF PACHOUD © 2019 AFP
Laurent Wauquiez, réélu président de la région Auvergne-Rhône-Alpes au 2e tour des régionales, le 27 juin 2021 à Lyon - JEFF PACHOUD © 2019 AFP

Alors que la liste des candidats à la primaire de la droite s'étoffe, Laurent Wauquiez a décidé de ne pas y prendre part, a appris BFMTV ce jeudi de sources concordantes.

Peu après, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a confirmé sur Twitter qu'il renonçait à l'élection présidentielle de 2022. "Être candidat à l'élection présidentielle, c'est une décision que l'on prend non parce que l'on en a simplement envie, mais parce que (...) on se sent en situation de rassembler son camp et de réunir les Français, a affirmé celui dont les intentions suscitaient les spéculations. Je considère que pour moi, ce moment n'est pas venu".

"Je ne veux pas ajouter de la division à la division", a-t-il ajouté, s'inquiétant que "les candidatures à la présidentielle à droite se multiplient de façon inquiétante".

"Que la droite assume clairement ses convictions"

Laurent Wauquiez, 46 ans, s'était astreint à une cure de silence médiatique depuis son départ de la tête des Républicains en 2019, à la suite de mauvais résultats aux européennes. Ce natif de Lyon avait jusqu'alors connu une ascension linéaire: major de l'ENA, normalien et agrégé d'histoire, il était devenu député à 29 ans, membre des gouvernements Sarkozy-Fillon de 2007 à 2012, président d'Auvergne-Rhône-Alpes depuis décembre 2015 et confortablement élu à la tête de LR fin 2017.

Il a assuré ce jeudi qu'il s'emploierait désormais à œuvrer "pour l'unité d'une candidature à droite" et à "veiller à ce que la droite assume clairement et fortement ses convictions".

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, et Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, ont pour leur part annoncé qu'ils participeraient à la primaire de la droite, au même titre que Philippe Juvin, chef des urgences à l'hôpital Georges-Pompidou et maire de La Garenne-Colombes. Michel Barnier, ancien négociateur européen pour le Brexit, doit annoncer sa candidature dans la soirée.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles