Présidentielle 2022 : l'abstention, nouvelle conviction ?

Comme au premier tour, l'abstention a été forte dimanche, sans battre pour autant le record de 1969. Selon les estimations, elle s'est située autour de 28%, soit un peu plus d'un électeur sur quatre qui a boudé les urnes. L'abstention a gagné 2,5 points par rapport à il y a cinq ans (25,44%). Et elle a également augmenté de 1,7 point par rapport au premier tour du 10 avril (26,31%). Jamais une abstention aussi forte n'a été enregistrée à un second tour d'une présidentielle, à l'exception du record de 1969, quand les électeurs de gauche avaient, à l'appel du candidat communiste éliminé au 1er tour, massivement refusé de choisir entre "bonnet blanc et blanc bonnet"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles