Présidentielle 2022 : « L’élection ne doit pas être confisquée… » La crainte d’une campagne anesthésiée par le Covid-19

·1 min de lecture

EPIDEMIE - Les candidats craignent une nouvelle présidentielle gâchée, après un scrutin de 2017 pollué par les affaires de François Fillon

La présidentielle de 2022 réussira-t-elle à s’émanciper du coronavirus ? En raison de l'épidémie, la campagne ne ressemble déjà à aucune autre : meetings annulés, politiques testés positifs, monopolisation du débat… A trois mois du premier tour, le Covid-19 n’en finit plus de gâcher la fête. Mardi, le Premier ministre Jean Castex a installé une instance de dialogue pour tenter de rassurer les candidats sur le déroulement des semaines à venir. Mais au-delà de l’aspect technique, une autre crainte demeure : la perspective d’une campagne anesthésiée, où l’épidémie n’en finirait plus de dicter son agenda.

« Une campagne 100 % Covid serait dramatique pour le pays »

La primaire écologiste, l’émergence d'Eric Zemmour puis le congrès de LR ont animé ce début de campagne, mais la reprise épidémique liée au variant Omicron semble désormais balayer toutes les autres thématiques. « La campagne est pour l’instant phagocytée par le Covid-19, ça empêche les autres thèmes d’émerger. On teste régulièrement les sujets de conversation des Français. Dans notre sondage de mardi, on voit que les cinq sujets en tête sont liés à l’épidémie », confirme Frédéric Dabi, directeur général opinion de l’Ifop.

« En ce moment, il est difficile d’être a(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Covid-19 EN DIRECT : « On ne laisse pas circuler » Omicron mais il « est trop contagieux » pour le stopper, selon Olivier Véran...
Coronavirus : Emmanuel Macron salue le rôle de la presse pour lutter contre la désinformation
Présidentielle 2022 : Après le trou d'air, Eric Zemmour tente de relancer sa campagne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles