Présidentielle 2022: Jadot veut interdire la chasse le "week-end" et lors des "vacances scolaires"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Yannick Jadot, invité de BFMTV vendredi 29 octobre 2021 - BFMTV
Yannick Jadot, invité de BFMTV vendredi 29 octobre 2021 - BFMTV

876450610001_6279328345001

Il veut rendre "la nature accessible à tous". Invité ce vendredi matin de BFMTV-RMC, Yannick Jadot dit tout le mal qu'il pense des concessions faites par le président de la République aux chasseurs. Des autorisations retoquées cette semaine par le Conseil d'État.

"Emmanuel Macron est un homme sous influence des lobbys, et particulièrement sous influence du lobby celui de la chasse" accuse le candidat écologiste à la présidentielle de 2022, qui promet, lui, d'interdire la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires s'il est élu l'an prochain.

"A chaque fois, il [Emmanuel Macron, NDLR] autorise la chasse d'oiseaux ou d'animaux protégés, c'est profondément choquant", critique l'eurodéputé d'Europe écologie-Les Verts (EELV) sur notre plateau, qui plaide pour sortir "d'une politique sous influence du lobby de la chasse".

"J'interdirai la chasse le week-end, j'interdirai la chasse pendant les vacances scolaires", martèle ainsi le prétendant à l'Élysée. Il poursuit: "Évidemment on ne chasse pas les espèces protégées, et on arrête la chasse à courre et toutes les chasses cruelles."

"Ce n'est pas normal"

Pour appuyer son propos, celui qui s'est imposé sur le fil face à Sandrine Rousseau lors de la primaire écologiste insiste sur la nécessité de rendre la nature à tout le monde: "Quand j'entends, ce sont les enquêtes qui le montrent, que les trois quarts des personnes qui vivent dans la ruralité n'osent pas aller se promener le dimanche quand il y a des tirs de fusils, ce n'est pas normal."

Ainsi, Yannick Jadot oppose une autre vision de la ruralité:

"La ruralité, c'est le plaisir des paysages, c'est de pouvoir randonner, c'est de pouvoir faire du vélo, c'est de pouvoir se balader avec son chien sans avoir peur qu'il se fasse shooter au bout du chemin, c'est de pouvoir se balader en famille sans avoir des tirs sur les animaux."

Pas question, donc, d'interdire totalement la chasse, mais d'en limiter la pratique. "Il y aura la chasse autorisée sur les espèces qui ne sont pas protégées la semaine", conclut notre invité.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles