Présidentielle 2022: Guillaume Peltier, numéro 2 de LR, apporte son soutien à Xavier Bertrand

·2 min de lecture
Guillaume Peltier à Romorantin-Lanthenay dans le Loir-et-Cher, le 20 janvier 2020. - GUILLAUME SOUVANT © 2019 AFP
Guillaume Peltier à Romorantin-Lanthenay dans le Loir-et-Cher, le 20 janvier 2020. - GUILLAUME SOUVANT © 2019 AFP

Guillaume Peltier apporte ce lundi son soutien à Xavier Bertrand dans la course à la présidentielle, "seul capable de faire gagner la droite" en 2022. Le numéro 2 de LR juge qu'une primaire ferait "perdre cinq mois" et générerait "des divisions".

"J'ai donc décidé de montrer l'exemple, de renoncer moi-même à toute participation à une primaire en soutenant avec force, dès aujourd'hui, le mieux placé d'entre nous, le seul capable de battre Emmanuel Macron et de faire gagner la droite: j'apporte mon soutien à Xavier Bertrand", dit-il dans un entretien au Parisien.

Hostile à une primaire

Son annonce intervient à la veille d'un bureau politique de LR lors duquel le maire d'Antibes Jean Leonetti doit présenter ses pistes pour départager les candidats de droite à la présidentielle.

"On ne peut plus se permettre de perdre cinq mois de primaire et de divisions. Ma ligne, c'est l'unité et la victoire de la droite", exhorte Guillaume Peltier, qui appelle à "mettre les ambitions personnelles de côté".

Pour lui, "Xavier Bertrand incarne, comme Nicolas Sarkozy en 2007, la France populaire", et "il a compris les trois enjeux de la présidentielle: le travail et les salaires face à l'assistanat, l'autorité face à l'islam politique, les libertés de nos provinces face au centralisme parisien".

"Sa dynamique est forte"

Entre autres atouts de Xavier Bertrand aux yeux de Guillaume Peltier: "il n'a pas fait l'ENA, n'est pas haut fonctionnaire", et "sa dynamique est forte avec déjà 20% des intentions de votes au premier tour de la présidentielle" selon les sondages.

Aussi, "je respecte ceux qui veulent s'engager dans une primaire mais je leur dis: Vous faites fausse route, nous n'avons pas le droit d'engager une machine à perdre et à diviser, à 280 jours de l'élection présidentielle", insiste-t-il.

Après leurs réélections aux élections régionales, l'ex-LR Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France et candidat déclaré à la présidentielle, l'ex-LR, présidente de Libres! et de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, qui tranchera "après l'été" sur une éventuelle candidature, et le LR Laurent Wauquiez, réélu largement à la tête d'Auvergne-Rhône-Alpes, sont plus que jamais en concurrence pour représenter leur camp en 2022. Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau a de son côté dit son souhait de participer à une primaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles