Présidentielle 2022 : le gouvernement veut instaurer le vote par anticipation

·1 min de lecture

Le gouvernement a déposé mardi matin au Sénat un amendement destiné à permettre le vote par anticipation pour l'élection présidentielle de 2022, ce qui constituerait une première en France s'il est adopté par les parlementaires. Cet amendement ajouté au dernier moment à un texte sur l'organisation technique du scrutin présidentiel prévoit un vote par anticipation dans certains bureaux, via une machine à voter, à une "date fixée par décret, durant la semaine précédant le scrutin", indique l'amendement.

Les électeurs pourront, selon l'exposé du texte, "demander à voter dans une autre commune de leur choix parmi une liste de communes arrêtées par le ministre de l'Intérieur". Le texte technique sur l'élection présidentielle, déjà adopté par l'Assemblée nationale en janvier, doit être soumis jeudi en séance publique au Sénat, à majorité de droite.

 

>> A LIRE AUSSI - Présidentielle 2022 : comment Emmanuel Macron commence à préparer sa campagne 

Auparavant, l'amendement aura été examiné mercredi par la commission des Lois qui devrait le repousser, selon la majorité sénatoriale. Il sera ensuite présenté le lendemain au vote de tous les sénateurs.

"Opposé à la tradition française"

Aussitôt le texte déposé, le président des sénateurs LR, Bruno Retailleau, a affirmé à l'AFP qu'il n'était "pas question que le Sénat puisse prêter la main à ce genre de manœuvre politicienne". "Nous y sommes fortement opposés. D'abord c'est un amendement, ce qui permet au gouvernement de passer sous le...


Lire la suite sur Europe1