Présidentielle 2022: la gauche se réunit lundi en visioconférence après la réunion d'avril

·1 min de lecture
Le secrétaire national d'EELV Julien Bayou, le premier secrétaire du PS Olivier Faure, la maire de Paris Anne Hidalgo et l'ancien candidat à la présidentielle Benoît Hamon étaient notamment réunis ce samedi. - Thomas SAMSON
Le secrétaire national d'EELV Julien Bayou, le premier secrétaire du PS Olivier Faure, la maire de Paris Anne Hidalgo et l'ancien candidat à la présidentielle Benoît Hamon étaient notamment réunis ce samedi. - Thomas SAMSON

Réconciliation, chapitre 2. Initié par une réunion en présentiel en avril, le dialogue entre partis de gauche en vue de la présidntielle de 2022 va se poursuivre lundi lors d'une visioconférence où les plateformes de la société civile seront auditionnées, a appris vendredi l'AFP auprès de l'organisation.

Cette visioconférence, qui débutera à 16h45, sera non publique, a indiqué Laurence Tubiana, présidente de la Fondation européenne pour le climat et chargée de l'organisation de la réunion.

Casting moins ambitieux

La liste des participants n'est pas encore arrêtée, a-t-elle ajouté, mais devrait comprendre des représentants des principaux partis de gauche, déjà présents à la première réunion du 17 avril.

C'est par exemple le cas du député Eric Coquerel pour La France insoumise, qui a confirmé sa participation.

Contrairement à la première réunion qui avait, à l'appel de l'eurodéputé EELV Yannick Jadot, mis autour de la table la plupart des personnalité de premier plan à gauche, cette réunion de lundi se concentrera sur le fond et devrait arborer un casting moins ambitieux.

"Ce sont des auditions des plateformes de la société civile devant les partis de gauche", a précisé Laurence Tubiana.

Pacte de non-agression

A l'issue du rendez-vous du 17 avril, les différentes parties avaient convenu de se retrouver fin mai avec l'inclusion de ces plateformes, et avait également conclu un pacte de non-agression entre formations de gauche.

Mais la volonté de lancer d'ores et déjà un processus pour une candidature commune en 2022 n'avait été entérinée que par une minorité des participants, dont Yannick Jadot et le premier secrétaire du PS Olivier Faure.

Article original publié sur BFMTV.com