Présidentielle 2022 : Gabriel Attal « rêve d’un second tour sans l’extrême droite »

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

VOEU - Le porte-parole du gouvernement affirme que « nos oppositions cherchent à tout prix à nous affaiblir pour s’assurer, elles, un face-à-face avec Le Pen »

Les partis continuent de se renvoyer la balle concernant une supposée volonté de voir l’extrême droite au second tour de la prochaine présidentielle. Ce week-end c’est au tour du porte-parole du gouvernement de dédouaner LREM en affichant son espoir de ne pas voir un match Macron – Le Pen en 2022, comme les sondages le projettent actuellement.

« Comme beaucoup, je rêve d’un second tour sans l’extrême droite, et je constate à l’inverse que nos oppositions cherchent à tout prix à nous affaiblir pour s’assurer, elles, un face-à-face avec Le Pen », explique Gabriel Attal dans le Journal du dimanche. « Ne jouons pas avec le feu et mobilisons-nous pour que Marine Le Pen soit reconduite à la frontière de la vie politique par le vote des Français ».

Sur le régalien, Marine Le Pen n’est pas molle mais « absente »

Interrogé sur les questions régaliennes, le porte-parole du gouvernement estime que « le RN a prospér(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
La cote de popularité d’Emmanuel Macron et de Jean Castex en hausse
Après avoir souligné sa « mollesse », Gérald Darmanin qualifie Marine Le Pen d'« ennemie de la République »
Le Pen « molle », « islamo-gauchisme »… A quoi joue le gouvernement avec ses clins d’œil à l’extrême droite ?