Présidentielle 2022 : le dilemme des primaires

·1 min de lecture
Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez.
Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez.

Pascal Perrineau a publié avec la politologue Laurence Morel une étude concernant « les primaires électorales et les systèmes de départage des candidats à l?élection présidentielle » sur le site de la Fondation pour l?innovation politique (Fondapol) au mois d?août 2021. Selon eux, l?élection présidentielle de 2022 sera centrale pour l?avenir des primaires en France : « Soit elles [les primaires françaises, NDLR] sont abandonnées avant d?être totalement entrées dans les m?urs, soit elles perdurent et un retour en arrière sera difficile. »

Pascal Perrineau et Laurence Morel définissent les primaires comme « une méthode de sélection partisane des candidats à une fonction politique reposant sur l?élection par un collège électoral large, incluant au moins les adhérents ». Selon l?étude, le recours de plus en plus fréquent aux primaires répond à une demande citoyenne pour davantage de démocratie directe. D?ailleurs, Pascal Perrineau le souligne : « Les primaires sont aujourd?hui considérées par les gens, qu?ils soient de gauche, de droite ou d?ailleurs, comme étant un acquis presque démocratique. »

À LIRE AUSSI« Si la droite est responsable et disciplinée, la victoire est possible »

En France, l?étude de la Fondapol révèle que Charles Pasqua est le premier à proposer publiquement l?organisation d?une primaire, en 1994. Cependant, c?est le parti de la rose qui organise pour la première fois, en 1995, cette méthode de sélection, intégrée dans les statuts du parti lor [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles