Présidentielle 2022: revivez le débat Macron-Le Pen du 2nd tour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·16 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macron face à Marine Le Pen lors du débat présidentiel de l'entre-deux-tours ce mercredi 20 avril 2022 (Photo: LUDOVIC MARIN via AFP)
Emmanuel Macron face à Marine Le Pen lors du débat présidentiel de l'entre-deux-tours ce mercredi 20 avril 2022 (Photo: LUDOVIC MARIN via AFP)

Emmanuel Macron face à Marine Le Pen lors du débat présidentiel de l'entre-deux-tours ce mercredi 20 avril 2022 (Photo: LUDOVIC MARIN via AFP)

POLITIQUE - La présidentielle 2022 allait-elle basculer ce mercredi 20 avril? Après une campagne perturbée par la guerre en Ukraine et le Covid, et au cours de laquelle le président sortant avait refusé de débattre avant le premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen étaient opposés à partir de 21 heures, dans un débat diffusé sur France 2, TF1 et différentes chaînes de la TNT.

Pour l’occasion, et non sans polémiques notamment quant à l’éviction d’Anne-Sophie Lapix, Léa Salamé et Gilles Bouleau avaient été choisis pour modérer ce duel. Une discussion qui s’est ouvert, comme décidé lors d’un tirage au sort réalisé par l’Arcom, par une question adressée à la candidate du Rassemblement national alors qu’Emmanuel Macron concluait en choisissant en premier sa carte blanche.

À quatre jours du second tour, remake de l’élection présidentielle de 2017 qui avait vu Emmanuel Macron l’emporter avec plus de 66% des voix, plusieurs thèmes absents de la campagne devaient être imposés aux deux candidats. Les journalistes prévoyaient notamment de les interroger sur l’écologie, la jeunesse et le pouvoir d’achat, des sujets pas forcément tous abordés dans la même durée.

Au final, parmi les séquences les plus notables, on retiendra un très vif échange sur les liens entre la Russie et le Rassemblement national, la petite place accordée à l’écologie au cours des débats, le tweet brandi par Marine Le Pen ou encore les différences fondamentales séparant les deux interlocuteurs sur la laïcité et l’Union européenne.

Revivez le débat de l’entre-deux-tours:

  • 23h49: Merci à vous d’avoir suivi en direct sur Le HuffPost ce débat de l’entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

  • 23h45: C’est l’heure de la carte blanche pour les deux candidats. Après 2h45 de débat, Emmanuel Macron et Marine Le Pen peuvent choisir un thème sur lequel conclure ce débat de l’entre-deux-tours en deux minutes. Après avoir listé les différents sujets absents du débat du soir, le président sortant choisit la jeunesse, qui sera “au cœur de (son) combat politique”. Marine Le Pen, elle, préfère “le peuple” qui “aspire à la tranquillité” et au “bon sens” après cinq ans marqués “par l’opposition permanente” avec le pouvoir.

  • 23h37: “J’y suis attaché car c’était voulu par le Général de Gaulle.” Après avoir reconnu que le référendum avait été particulier, entre épidémie de Covid et guerre en Ukraine, Emmanuel Macron en vient à la question des institutions. “J’ai échoué à faire la réforme constitutionnelle que je voulais faire”, admet-il, évoquant une “nouvelle pratique du pouvoir” et notamment l’introduction d’une dose de proportionnelle. Marine Le Pen, elle, lui répond avec le “RIC”, le référendum d’initiative citoyenne notamment réclamé durant les gilets jaunes.

  • 23h31: Marine Le Pen propose un référendum constitutionnel pour donner la priorité aux Français à l’accès aux logements sociaux par rapport aux étrangers. Emmanuel Macron lui répond en lui opposant les Ukrainiens qui demanderont l’asile et qui se retrouveraient bloqués dans leur pays si les réformes prônées par Marine Le Pen étaient en vigueur.

  • 23h22: Emmanuel Macron déplore “le cheminement” de Marine Le Pen, passée en quelques minutes de la question du voile au “terrorisme” pour terminer par “l’islamisme”. Et d’assurer à la candidate du RN qu’il serait impossible d’interdire le voile dans l’espace public sans avoir à interdire tous les signes religieux. “La France serait le premier pays au monde à interdire les signes religieux dans l’espace public. Ça n’a aucun sens au pays des Lumières, c’est une loi de rejet.” Et de conclure en ajoutant que ces mesures “mèneront à la guerre civile”.

  • 23h18: “Vous êtes beaucoup plus respectueuse qu’il y a cinq ans”, note Emmanuel Macron après 2h20 de discussion. “Oui, c’est vrai”, lui répond son interlocutrice, visiblement agacée par cette remarque.

  • 23h11: “Vous admettrez qu’il est difficile de répondre ‘non’ à votre question”, s’amuse Emmanuel Macron alors qu’il est lancé à son tour sur la sécurité et en particulier sur le fait de vouloir réduire la violence d’ici 2027 s’il est réélu. “On a créé 10.000 postes de policiers et de gendarmes”, ajoute ensuite le chef de l’État sortant au sujet de son bilan. Et de s’engager à augmenter les moyens, en particulier en ce qui concerne les moyens humains de la justice.

  • 23h05: Marine Le Pen arrive à l’un de ses thèmes de prédilection avec la question de la “sécurité”. “D’abord, il faut régler le thème de l’immigration anarchique et massive”, répond-elle d’emblée, avant d’ajouter qu’il “faut de la fermeté dans le domaine de la justice”, notamment avec la “certitude de la peine”.

  • 22h53: Après plusieurs relances, Emmanuel Macron finit par évoquer brièvement son programme pour l’école, assurant notamment qu’il compte investir sur “des méthodes innovantes” et revaloriser les salaires des enseignants. Marine Le Pen, elle, promet d’augmenter les apprentis et les alternants, mais aussi d’aider les étudiants qui travaillent. La cheffe de file du RN veut en outre le retour des filières thématiques (scientifiques, littéraires etc.).

  • 22h42: Il est visiblement l’heure d’un vieux serpent de mer alors que les deux candidats sont invités à s’exprimer sur le “Google français”. Emmanuel Macron en profite pour défendre l’augmentation du nombre de “licornes françaises” depuis qu’il a été élu et le rôle de régulateur de l’Union européenne.

  • 22h38: Alors que Marine Le Pen assure qu’elle va “engager le chantier” de l’hydrogène vert, Emmanuel Macron lui répond que celui-ci n’est qu’un vecteur et qu’elle ne propose rien pour augmenter la production d’électricité.

  • 22h31: “L’éolien est une absurdité écologique et économique”, insiste Marine Le Pen, qui a promis de supprimer les éoliennes. Emmanuel Macron, lui, veut faire davantage d’éolien en mer et de petit solaire, en particulier pur “créer de l’emploi”.

  • 22h22: Après un débat d’une durée d′1h20, l’environnement enfin abordé. “J’ai conçu l’intégralité de mon programme autour du localisme”, vante Marine Le Pen qui promeut une relocalisation “au maximum” des productions. Le chef de l’État en exercice a répondu en l’accusant d’être climatosceptique et de n’avoir aucune mesure d’ampleur pour faire face au défi climatique. “Oui à la transition, mais il faut qu’elle soit beaucoup moins rapide que ce que l’on impose aux Français”, a rétorqué l’intéressée.

  • 22h19: Après le scandale Orpéa, les deux candidats listent leurs mesures pour la dépendance et le grand âge. “Je pense qu’il ne faut pas jeter l’opprobre sur le système privé, je pense qu’il faut qu’il soit mieux contrôlé”, défend notamment Emmanuel Macron, qui explique que c’est à cet égard qu’il veut rallonger la durée de cotisation de certains Français.

  • 22h14: “Durant votre quinquennat, il n’y a que les crises qui ont réussi à vous faire bouger”, lance Marine Le Pen alors que vient le moment d’évoquer l’hôpital public. La candidate d’extrême droite dénonce “l’effondrement” du système de santé, les “désert médicaux”, le manque d’infirmières. Et promet d’engager 20 milliards d’euros.

  • 22h08: Emmanuel Macron défend le “quoi qu’il en coûte” et son action durant le Covid. “Je suis fier qu’on ait fait ça”, clame le chef de l’État, vantant les mesures prises pour soutenir les artisans, les restaurateurs et les petites entreprises alors que Marine Le Pen attaque son bilan économique.

  • 21h57: “La retraite à 65 ans est une injustice insupportable”, insiste Marine Le Pen, qui promet, elle, un départ à la retraite à 60 ans, sans être réellement capable de préciser cette mesure. “Moi je ne veux pas d’un régime qui fragilise les retraites des retraités”, lui répond Emmanuel Macron, défendant son projet, basé entre autre sur un critère de pénibilité.

  • 21h51: “Vous avez une vision qui rabougrit la France, parce que vous la voyez comme un pays continental, alors que ce doit être un pays mondial”, clame encore Marine Le Pen. “C’est fascinant de voir tant de cynisme”, répond Emmanuel Macron, qui rappelle que la candidate du RN prône la préférence nationale par rapport aux travailleurs européens notamment.

  • 21h44: “Il n’y a pas de souveraineté européenne parce qu’il n’y a pas de peuple européen”, relance Marine Le Pen alors que ce thème “international” se poursuit sur la question du couple franco-européen et de la vision qu’ont les deux candidats de la place de la France dans l’Union européenne. “Je ne pensais pas que vous tomberiez dans une forme de complotisme”, poursuit la candidate du RN, assurant n’avoir jamais voulu sortir de l’UE au contraire de ce que dit Emmanuel Macron. “Je m’en réjouis, ça veut dire que 80% de votre programme a changé par rapport à il y a cinq ans.”

  • 21h39: Le débat se poursuit sur la question du prêt contracté par Marine Le Pen auprès de la Russie pour mener sa campagne. “Nous sommes un parti pauvre, ce n’est pas déshonorant”, répond l’intéressée.

  • 21h34: Emmanuel Macron répond en s’étonnant que ces positions ne soient pas les mêmes que celles historiquement défendues par le RN et Marine Le Pen. “Vous ne parlez pas à d’autres dirigeants, vous parlez à votre banquier”, lance le chef de l’État en exercice à son opposante, fustigeant une ambiguïté permanente de la part du RN sur la Russie et notamment le fait d’avoir salué l’annexion de la Crimée par les Russes.

  • 21h30: Marine Le Pen dénonce l’agression de l’Ukraine et salue au passage les actions mises en branle par la France. “J’étais d’accord sur l’intégralité des sanctions contre les oligarques, les banques etc. mais je suis contre le blocage de l’importation du gaz et du pétrole russe, surtout parce que je pense que ça va faire beaucoup de mal au peuple français”, continue-t-elle. “On ne peut pas se faire hara-kiri en pensant à tort faire du mal à la Russie.”

  • 21h27: Après ce premier thème, c’est au tour de l’international d’être abordé, en particulier au regard de la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine. “Les prochaines heures, les prochains jours seront marqués par une offensive de plus en plus massive dans l’Est de l’Ukraine”, prévient d’emblée Emmanuel Macron qui promet que la France continuera de “soutenir” l’Ukraine tant financièrement qu’en participant à l’accueil des réfugiés. “Cessez-le-feu puis libérer le territoire ukrainien”, ajoute le chef de l’État en fixant des objectifs.

  • 21h21: Ces 20 premières minutes de débat virent à la bataille de chiffres entre les promesses et les prévisions de l’un et l’autre des candidats. La volonté de Marine Le Pen de prendre ses distances avec le marché européen est notamment attaquée par Emmanuel Macron qui privilégierait une “réforme” de l’Europe et des mesures exceptionnelles en temps de crise. “Vous n’avez répondu à aucune de mes remarques, parce je pense que vous n’avez aucune réponse”, reproche notamment le candidat LREM à la présidentielle aux attaques de Marine Le Pen sur son bilan.

  • 21h11: Emmanuel Macron dit “partager” le constat de Marine Le Pen sur les “fins de mois difficiles à boucler”, les “prix de l’énergie” qui montent. Alors que la question du pouvoir d’achat est régulièrement revenue au cours de son quinquennat, notamment avec la crise des gilets jaunes, il promet notamment de maintenir le “bouclier” temporaire mis en place face à la flambée des prix du gaz et du pétrole. “Vous essayez de faire croire que vous augmenterez les salaires régulièrement de 10%”, répond Emmanuel Macron aux propositions de Marine Le Pen, assurant lui vouloir diminuer les charges.

  • 21h07: Marine Le Pen détaille ses promesses en matière de pouvoir d’achat. Elle répète notamment son souhait d’exonérer les moins de 30 ans de l’impôt sur le revenu.

  • 21h01: Faux départ pour Marine Le Pen qui a commencé à réciter son texte introductif avant même que la première question lui ait été posée. Après avoir été freinée par Gilles Bouleau et Léa Salamé, elle livre désormais sa vision de la France et de la présidence de la République qu’elle souhaiterait incarner. “Je serai la présidente du régalien, de la souveraineté et de la sécurité. La présidente aussi du quotidien. Mais surtout, je serai la présidente de la concorde restaurée entre les Français.” Dans la foulée, Emmanuel Macron répond en évoquant d’emblée la question de l’environnement, grand absent de son quinquennat.

  • 21 heures: C’est parti pour ce débat de l’entre-deux-tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, cinq ans après une première manche remportée haut la main par celui qui allait être élu président de la République dans la foulée.

  • 20h50: Marine Le Pen déçue en découvrant le plateau du débat. Accompagnée de son équipe rapprochée, la candidate du RN n’a pas mâché ses mots à l’occasion de ses premiers pas dans le décor du soir.

  • 20h35: Pour rappel, huit thèmes se succéderont ce soir, à commencer par le pouvoir d’achat, sur lequel Marine Le Pen ouvrira les débats. Suivront la sécurité, la jeunesse, l’international, la compétitivité, l’environnement, le modèle social et la gouvernance de la France.

  • 20h05: Les deux candidats sont désormais arrivés aux studios de La Plaine Saint-Denis pour le débat de l’entre-deux-tours. C’est la candidate du RN qui s’est présentée la première, environ une heure et quart avant le début des discussions, se déclarant “tranquille, sereine” au micro de France télévisions. Dans la foulée, Emmanuel Macron est arrivé avec son épouse Brigitte, expliquant être “concentré”, pressé de pouvoir “clarifier aussi ce qui doit l’être de part et d’autre”.

  • 20 heures: Le débat doit démarrer dans exactement une heure. Contrairement à 2017, où ils partageaient une vaste table, Emmanuel Macron et Marine Le Pen seront cette fois chacun attablé à un bureau. Gilles Bouleau et Léa Salamé seront également installés sur une table à part.

  • 19h35: En raison du débat présidentiel, les chaînes de télévision ont évidemment chamboulé leur grille des programmes. Ce qui n’est pas forcément du goût de tout le monde, certains internautes se désolant par exemple de la déprogrammation de “Top Chef”, comme vous le relate Le HuffPost ce mercredi.

  • 19h15: Comme vous le raconte aussi Le HuffPost avant le début des discussions, les plans de coupe, c’est-à-dire les images montrant un candidat écoutant son rival, n’auront rien d’anodin cette année. Ils ont été négociés par les équipes de campagne, en particulier après que certaines de ces images avaient desservi Marine Le Pen en 2017. À l’inverse, Emmanuel Macron s’était distingué à l’époque, ironisant par son seul regard sur certaines des positions de la candidate d’extrême droite, comme nous le montrions dans un montage:

À voir également sur le HuffPost: Ces moments que Marine Le Pen ne veut pas revivre lors du débat d’entre-deux-tours

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI notre analyse du débat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles