Présidentielle 2022: la cote de popularité de Marine Le Pen en forte hausse chez les électeurs de droite

·2 min de lecture

La candidate du Rassemblement national élargirait ainsi son socle électoral au-delà de l'extrême droite.

À un an de la présidentielle, c'est un sondage à scruter attentivement. Alors que les enquêtes d'opinion semblent dessiner un inéluctable duel entre le président sortant Emmanuel Macron et Marine Le Pen, comme cela avait été le cas en 2017, la présidente du Rassemblement national (RN) réalise une percée au sein de l'électorat de droite, selon le baromètre Elabe réalisé pour Les Échos et Radio Classique. 

D'après cette enquête d'opinion, la députée d'extrême droite ne séduirait plus seulement au sein de cette frange de l'échiquier politique, mais grignoterait des points à droite et plus particulièrement au sein du parti Les Républicains (LR).

En un mois, la cote de l'élue du Pas-de-Calais a crû de 12 points chez les électeurs de droite, pour s'établir à 42%, et de 14 points chez les seuls électeurs LR (39%). 

Dédiabolisation

Une progression à laquelle a très certainement participé la stratégie de dédiabolisation engagée à son arrivée à la tête de l'ex-Front national fondé par son père Jean-Marie Le Pen, qu'elle s'est appliquée à lisser et normaliser, notamment en procédant à un nouveau baptême de la formation.

L'actualité, fortement marquée ces derniers temps par des thématiques sécuritaires, notamment avec l'assassinat d'une agente administrative au commissariat de Rambouillet et le meurtre d'un policier en service à Avignon, a également pu profiter à l'accroissement de la cote de popularité de Marine Le Pen. La patronne du RN a fait de la sécurité l'un de ses sujets-phares. 

Dans l'agglomération de Nantes, à La Chapelle-Sur-Erdre, une policière a également été grièvement blessée par arme blanche la semaine passée.

Selon ce même sondage Elabe, Marine Le Pen recueille, au sein de la population générale, 28% d'opinions positives et se classe à la 9e place parmi les personnalités testées. Elle devance le candidat à la présidentielle Xavier Bertrand, ainsi que Valérie Pécresse et Michel Barnier, tous deux candidats putatifs à la prochaine course à l'Élysée.

58% des sondés ont une image négative de Le Pen

Si Marine Le Pen élargit son socle électoral à droite, elle se classe en revanche toujours loin derrière Édouard Philippe. L'ex-Premier ministre d'Emmanuel Macron est la seule personnalité issue de la droite à franchir la barre des 50%. Et malgré la progression de Marine Le Pen à droite, cette dernière suscite toujours un fort rejet au sein de l'électorat en général.

Selon le baromètre Elabe, 58% des personnes interrogées ont une image négative de l'ancienne avocate, dont 46% une image "très négative".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles