Présidentielle de 2022 : "La campagne de Jean-Luc Mélenchon s’adresse à bon nombre d’autres forces", assure Alexis Corbière (LFI)

Pfizer a annoncé un vaccin anti-Covid, "efficace à 90 %", alors que la situation sanitaire est compliquée en France. "La situation dans laquelle nous sommes là, dans ce deuxième déconfinement, ce chaos, est lié à l’absence d’anticipation. Qu’à fait ce gouvernement pendant six mois, depuis le premier confinement ? Quasiment rien et on se retrouve dans une situation extrêmement compliquée aujourd’hui", explique Alexis Corbière, député LFI, invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 10 novembre. "Attention, un million de chômeurs sans doute supplémentaires, beaucoup de commerçants aujourd’hui des petites et moyennes entreprises qui vont être sur le tapis, cela va faire mal", ajoute-t-il. "Il y a une dynamique" Jean-Luc Mélenchon se lance dans la campagne présidentielle. "Jean-Luc Mélenchon propose : ‘si 150 000 citoyens me soutiennent cela doit être une bonne manière d’entrer en campagne’. En 24 heures, plus de 100 000 personnes nous soutiennent. Cela démontre qu’il y a une dynamique. Le seul qui a fait un score significatif, qui est arrivé en tête lors de la dernière présidentielle, il s’appelle Jean-Luc Mélenchon", indique Alexis Corbière, son porte-parole. Pourtant, la candidature de Jean-Luc Mélenchon est pour l’heure peu soutenue à gauche et critiquée par le Parti socialiste. "Pourquoi ils ne viendraient pas ? Nous en discutons. [...] La campagne s’adresse à bon nombre d’autres forces, à nos amis communistes, à nos amis écologistes, à beaucoup d’intellectuels, à beaucoup de gens qui n’ont pas envie d’être confinés sous la pression du gouvernement, de la peur. C’est une campagne de projet, pas de rejet", conclut Alexis Corbière, qui invite Arnaud Montebourg à s’engager dans la campagne.