Présidentielle 2022: les adversaires de Macron jouent la carte de «la France avant l'Europe»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En France, le bras de fer entre la Commission européenne et la Pologne passionne les candidats à l'élection présidentielle. Près d'une dizaine d'entre eux ont fait part de leur opposition à la primauté du droit européen sur le droit national, soit ce que revendique la plus haute juridiction polonaise.

Elle était la dernière à droite à ne pas s'être exprimée sur le sujet. Alors que le congrès d'investiture des Républicains est en vue, Valérie Pécresse a finalement elle aussi sorti la carte de « la France avant l'Europe ».

La présidente de la région Île-de-France s'est dite « très choquée » par les menaces des institutions européennes contre la Pologne, et rejoint ainsi dans la critique de l'Europe ses rivaux Xavier Bertrand, Michel Barnier et Éric Ciotti, mais aussi l'extrême droite, Éric Zemmour et Marine Le Pen ayant volé au secours de Varsovie.

Une indignation qui a aussi gagné les rangs de la gauche. Arnaud Montebourg et le communiste Fabien Roussel ont tempêté en faveur de la souveraineté nationale. Seul Jean-Luc Mélenchon fait un pas de côté. Le candidat insoumis, pourtant grand pourfendeur des règles et traités européens, refuse en effet de cautionner la tentation autoritaire des dirigeants polonais en soutenant leur démarche.

Le souverainisme fait en tout cas un retour tonitruant à l'occasion de cette présidentielle. Il s'agit d'une histoire de convictions pour certains et d'une opportunité pour tous, face à Emmanuel Macron qui compte bien faire de la défense de l'Europe l'un des axes majeurs de sa campagne.

► À lire aussi : Pour Macron, « l'Europe doit redevenir souveraine » sous peine de disparaître

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles