Présidentielle 2022 : à droite, six mois pour se choisir un candidat

·1 min de lecture

Il ne peut en rester qu'un - ou une. Qui parviendra d'ici juin à décrocher le statut envié de "candidat naturel" de la droite pour la présidentielle? Ils sont quatre sur la ligne de départ. Deux sont déjà en campagne, Xavier Bertrand et Bruno Retailleau, et deux en embuscade : Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez. Depuis le bureau politique des Républicains du 16 décembre, le calendrier est clair : c'est après les régionales que devra être débattu le casting de la présidentielle.

Les certitudes s'arrêtent là. Officiellement, le parti a repoussé à plus tard l'épineuse question de l'organisation d'une primaire pour départager les candidats. En réalité, il a enclenché un compte à rebours. Les ambitieux ont désormais six mois pour écraser le match, sous peine de voir la droite replonger dans un de ces pugilats dont elle a le secret. Un pari loin d'être gagné.

Une longueur d'avance pour Xavier Bertrand

"Le candidat naturel, c'est comme le père Noël : on sait tous qu'il n'existe pas mais on a quand même envie d'y croire un peu", ironise un responsable LR, sceptique sur l'émergence d'un homme providentiel. Car tous n'ont pas la même définition de l'Elu. "C'est celui que les sondages placent en situation de perturber le second tour Macron-Le Pen, estime un proche de Bruno Retailleau. Cela met la barre à 20% d'intentions de vote". Autant dire mission quasi impossible à un an de la présidentielle pour une droite convalescente. Et même en cas de miracle, rien de garantit que la mer des ...


Lire la suite sur LeJDD