Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron se dit "prêt"

France 2

Le candidat d'En Marche ! a dévoilé son programme ce jeudi 2 mars. Invité du 20 Heures de France 2 et interrogé sur l'affaire Fillon,

Emmanuel Macron affirme que "ce qui se passe est mauvais pour la vie politique française". Emmanuel Macron déclare également que s'il était mis en examen il se retirerait de la course à l'Élysée, car pour lui, "devenir président de la République, c'est être le garant des institutions." "Le vote n'est pas une absolution", estime-t-il par ailleurs.

"Je n'ai pas le droit d'avoir le vertige"

Questionné sur son absence de transparence au sujet de ses donateurs, Emmanuel Macron répond : "La liste de ces donateurs, qui ne sont que des personnes physiques, est transmise à la commission compétente qui aura à les examiner. [...] Simplement, il y a des lois dans notre pays qui protègent la confidentialité." Enfin, lorsque David Pujadas lui demande s'il est prêt, à 39 ans, à diriger la France s'il y gagne l'élection, le candidat se dit "prêt". "Je n'ai pas le droit d'avoir le vertige [à l'idée de diriger l'une des plus grandes puissances du monde ndlr.], j'ai l'obligation d'être à la hauteur. Si je pensais que je n'étais pas capable, je ne me serais pas lancé dans cette campagne présidentielle", déclare-t-il.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : pour sept Français sur dix, François Fillon a tort de maintenir sa candidature
Pourquoi ce maire rural a parrainé Macron (après Schivardi en 2007 et Dupont-Aignan en 2012)
Comment François Fillon compte mobiliser son électorat dimanche au Trocadéro
RECIT. Présidentielle : comment François Fillon a été lâché par sa famille politique en vingt-quatre heures
En se maintenant, François Fillon prend le risque du "tribunal de l'Histoire"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages