Présidentielle : plus de 1.500 élus appellent à l'union de la gauche

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Anne Hidalgo
    Anne Hidalgo
    Femme politique française, maire de Paris
  • Martine Aubry
    Martine Aubry
    Femme politique française

Plus de 1.500 élus locaux de gauche, dont les soutiens de la candidate PS Anne Hidalgo comme Martine Aubry ou Carole Delga, appellent à une candidature unique à gauche via l'organisation d'une primaire ouverte, dans une tribune publiée dimanche par le JDD. "Nous soutenons l'initiative d'organiser une primaire ouverte, citoyenne et populaire, pour redonner l'envie, recréer de l'espoir et désigner la candidate ou le candidat qui fera gagner la République sociale et écologique en 2022", déclarent ces élus qui veulent que la gauche "se rassemble pour gouverner ensemble comme nous le faisons dans nos territoires".

"L'automne est passé et aucune candidate, aucun candidat n'a fait la démonstration qu'il pouvait faire l'économie du rassemblement", constatent ces élus face aux sondages qui placent les candidats de gauche loin d'un accès au second tour. "Pire, l'absence de débouchés positifs conduit à la fuite progressive d'une part significative de celles et de ceux qui prévoyaient de voter à gauche", estiment-ils.

Parmi les signataires, des socialistes à la tête de grandes collectivités: les maires de Lille Martine Aubry, Nantes Johanna Rolland et Rennes Nathalie Appéré, la présidente d'Occitanie Carole Delga, ou encore Stéphane Troussel, président de Seine-Saint-Denis où s'est rendue samedi Chritiane Taubira qui "envisage" d'être candidate et a twitté la tribune. Une liste initiale publiée samedi soir ne comportait pas tous ces noms, des signataires ayant été rajoutés dimanche.

"

La gauche, dispersée façon puzzle, désespère celles et ceux qui attendent d'elle des solutions

"

Figure aussi le conseiller EELV de Paris Jérôme Gleizes, soutien du candidat écologiste Yannick Jadot, qui a refusé de se rallier à une primaire de la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles