Présidentielle: Étienne Blanc appelle Les Républicains à s'emparer des thématiques d'Éric Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Etienne Blanc, sur le plateau de Bonjour Lyon le 2 octobre 2020. - BFM Lyon
Etienne Blanc, sur le plateau de Bonjour Lyon le 2 octobre 2020. - BFM Lyon

Il n'est (toujours) pas candidat. Et pourtant, le nom d'Éric Zemmour est sur toutes les lèvres. Y compris sur celles d'Étienne Blanc, sénateur Les Républicains du Rhône. L'élu estime que son parti doit mettre "au cœur du débat politique les thématiques que pose Éric Zemmour". Autrement dit, les questions liées à l'immigration et l'identité.

Il y a six mois déjà, le sénateur avait affirmé ne pas être fermé à la présence du polémiste à la primaire de la droite.

"Je disais à mes collègues parlementaires LR, 'Méfiez-vous! Vous écoutez les Français? Vous écoutez ce que disent vos adhérents?', se souvient-il. Les militants, qu'est-ce qu'ils me disent? (...) Ils ont envie de voter pour Éric Zemmour", a-t-il rembobiné ce jeudi sur BFM Lyon.

"Si vous n'écoutez pas vos adhérents, attention!"

Et le sénateur d'ajouter: "Si vous êtes dans un parti politique, si vous n'écoutez pas le peuple, si vous n'écoutez pas vos adhérents, attention!"

Ces déclarations avaient fait jaser dans son propre camp. S'en est suivi un "déferlement, une vague". "Mais bon, ça ne me dérange pas", soutient Étienne Blanc. "À force de pas dire la vérité en politique, on se contraint... Et le débat politique, il est un peu fadasse", se désole l'intéressé.

Fin septembre, les adhérents LR ont décidé que la désignation de leur poulain se ferait à travers un congrès - lors duquel eux seuls seront autorisés voter. Ce choix enterre la proposition première d'Étienne Blanc. "Il n'y a pas de primaire. C'est réservé aux Républicains. Il n'est pas Républicain. L'affaire est réglée".

Zemmour au second tour?

Le sénateur le regrette et se veut plutôt alarmiste pour l'avenir de son camp: "Si, début décembre, le congrès des Républicains est un concours de platitudes, de banalités, de réponses qu'on entend dans nos formations politiques depuis 40 ans, alors je vous prédis que Zemmour sera au second tour".

Étienne Blanc enfonce le clou: "La politique, c'est identifier les problèmes et apporter des réponses. Et je regrette, dans ma famille politique, le peu de courage, le peu de clairvoyance. C'est ce qui crée les mauvaises surprises".

Un sondage Harris Interactive publié mercredi donne le polémiste au second tour face à Emmanuel Macron. Qu'il soit opposé à Xavier Bertrand, Valérie Pécresse ou Michel Barnier, Éric Zemmour est crédité de 17 à 18% d'intentions de vote. Dévoilée ce jeudi, une étude d'opinion de BVA pour RTL et Orange voit plutôt Marine Le Pen devancer le polémiste de trois points au premier tour. De quoi lui permettre d'affronter l'actuel chef de l'État au second.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles