Présidentielle aux États-Unis: Trump en tête dans la course aux dollars

À onze mois de l’élection présidentielle, Donald Trump continue de dominer largement la course aux financements de campagne. La procédure de destitution entamée contre lui, lui a permis, semble-t-il, de mobiliser ses soutiens et d’attirer de nouveaux donateurs. Chez les démocrates, Bernie Sanders continue de tirer son épingle du jeu.

Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

46 millions de dollars. C’est la somme récoltée par l’équipe de campagne de Donald Trump au dernier trimestre de 2019. À lui seul et sans compter les fonds récoltés par le parti républicain qui le soutien, le président a levé près de 150 millions de dollars au cours de l’année écoulée pour financer sa réélection.

« La campagne du président n'a fait que grandir et se renforcer pendant que les démocrates étaient pris par l’hystérie autour de cette procédure de destitution bidon », analyse son directeur de campagne.

À lire aussi : Avec la procédure de destitution, Trump engrange des millions pour sa campagne

Les démocrates ont en effet bien du mal à concurrencer ces levées de fonds présidentiels. Bernie Sanders, à la gauche du parti, affiche néanmoins un très bon résultat : malgré une crise cardiaque au début du trimestre, il a récolté 34,5 millions de dollars au cours des trois derniers mois, un niveau jamais atteint par ses concurrents.

La performance est d’autant plus remarquable que le sénateur du Vermont n’a recours qu’à des petits donateurs : le montant moyen de ses contributions n’est que de 18 dollars.

À lire aussi : Une année 2020 politiquement chargée et à suspense débute aux États-Unis