Présidentielle: Éric Zemmour pourrait-il obtenir des parrainages LR?

·2 min de lecture
Eric Zemmour à Husseren-les-Châteaux, en Alsace, le 18 décembre 2021 - SEBASTIEN BOZON / AFP
Eric Zemmour à Husseren-les-Châteaux, en Alsace, le 18 décembre 2021 - SEBASTIEN BOZON / AFP

Eric Zemmour pourrait-il bénéficier d'un coup de pouce venu des Républicains? C'est la petite musique qui monte à droite, alors que l'ex-polémiste s'est plaint jeudi sur Europe 1 de n'être parvenu à réunir que 300 parrainages, estimant que certains élus n'oseraient pas afficher leur soutien.

La rumeur part d'un constat: si le candidat d'extrême droite obtient ses signatures, cela divise les voix avec Marine Le Pen. Aujourd'hui, Eric Zemmour est au coude-à-coude avec la candidate du Rassemblement national dans les sondages, autour de 15%.

876450610001_6290424833001

Si l'ex-journaliste ne peut pas se présenter à la présidentielle, ses voix reviendraient en grande partie à Marine Le Pen. Le seuil d'accès au second tour s'éleverait mécaniquement. De quoi rendre très difficile l'accès de la présidente de la région Ile-de-France au second tour. Pour la candidate, il vaut donc mieux qu'Eric Zemmour reste dans le jeu.

"C'est un jeu très dangereux, car ça va se voir"

Mais dans l'entourage de Valérie Pécresse, tout le monde dément. "C’est un bruit qui vient de chez Zemmour lui même", assure-t-on à la direction du parti à BFMTV. "Il est lunaire de penser que des LR lui apporteraient leurs parrainages. On ne s'occupe pas de cela, c'est faux!", ajoute un proche de la candidate, auprès de BFMTV.

Un dirigeant LR se fait plus nuancé. "Oui certains, dans l'entourage de Valérie, poussent à fond pour aider Zemmour à avoir ses parrainages, mais c'est ultra minoritaire. C'est un jeu très dangereux, car ça va se voir, les parrainages sont publics", pointe-t-il auprès de BFMTV.

Beaucoup parient sur le fait qu'aucun élu LR n'osera franchir le rubicon. Ce serait plutôt des maires ruraux, divers droite, donc sans étiquette, qui seraient la cible d'Eric Zemmour.

"On avisera si le problème se pose"

La rumeur est nourrie par l'indécision au sujet des sanctions du côté des LR. Ni exclusions, ni pertes d'investitures aux législatives n'ont été décidées, dans le cas où un élu LR apporterait son parrainage à Eric Zemmour.

"Il se sanctionnerait tout seul de fait. On avisera si le problème se pose, mais ce ne sera pas le cas" martèle-t-on au siège LR.

Surtout que pour le moment, les cadres du parti n'ont pas connaissance de remontées d'élus qui seraient tentés par un coup de pouce au camp d'en face. Pour le moment.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles