Présidentielle: à Marseille, Macron face à un électorat jeune et populaire

·2 min de lecture
Vue panoramique du Vieux-Port de Marseille en 2019. -  Elisa Schmidt sous licence Unsplash
Vue panoramique du Vieux-Port de Marseille en 2019. - Elisa Schmidt sous licence Unsplash

6244892569001_6303942404001

Pendant que ses voisines Nice, Cannes et Aix-en-Provence ont mis Emmanuel Macron en tête au premier tour de l'élection présidentielle et Toulon Marine Le Pen, c'est Jean-Luc Mélenchon que Marseille a placé en position de leader dimanche dernier. Avec plus 31% des voix, le candidat insoumis a largement devancé les adversaires du second tour: le président-candidat ne recueille que 22,62% des suffrages (5 points de moins qu'au niveau national), contre 20,89% pour Marine Le Pen.

C'est pourtant cette ville qu'Emmanuel Macron a choisi pour tenir son grand meeting de l'entre-deux-tours ce samedi. "Le président sera face à un électorat jeune qui a voté Mélenchon", résume le sociologue Jean Viard, soutien de LaREM.

Un électorat plus jeune et plus populaire

Contrairement à d'autres villes de la côte méditerranéenne, l'électorat est effectivement plus jeune à Marseille. Il est aussi plus populaire. Dans la cité phocéenne, où le taux de pauvreté atteint les 26%, "le foncier reste peu cher contrairement aux villes voisines", fait remarquer Marie Batoux, maire adjointe à l'Éducation populaire pour expliquer. Le Covid-19 et les confinements ont aussi laissé des traces.

"La population a vécu de façon très violente le manque de services publics pendant la crise sanitaire", explique une élue de gauche à BFMTV.com. "Le secteur tertiaire, majoritaire ici, a été très touché et il n'y a pas eu de réelle revalorisation des salaires."

"Un élément commun du vote Mélenchon dans nos quartiers, c’est la peur créée par la parole islamophobe de Zemmour et Le Pen", a aussi expliqué au Monde la sociologue Karima Berriche, ancienne directrice du centre social de la cité de la Busserine (14e arrondissement).

En 2017, au second tour, Emmanuel Macron avait largement remporté le scrutin dans la ville, avec 64,42% des suffrages exprimés, contre 35,58% pour sa rivale Marine Le Pen.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles