Présidentielle : à Blois, la reine Anne, « candidate naturelle » du PS

·1 min de lecture
Olivier Faure et  Anne Hidalgo
Olivier Faure et Anne Hidalgo

Pour la deuxième année d'affilée, la ville de Blois accueille le parti de la rose pour sa rentrée politique. D?ailleurs, si le château de la commune du Loir-et-Cher a été pendant la Renaissance une résidence prisée des rois de France, les socialistes espèrent avec ferveur que cet événement marquera la renaissance de leur famille politique.

C?est aussi avec le même enthousiasme que les militants ont accueilli la maire de Paris lors de son arrivée pour le discours d?ouverture, vendredi 27 août 2021. La main droite posée sur le c?ur, elle a salué les personnes présentes au sein de l?hémicycle, adressant même des baisers aux jeunes militants qui brandissaient les quelques drapeaux aux couleurs du parti. Si cette standing ovation ressemblait fort à une entrée de meeting présidentiel, Anne Hidalgo ne s?est pas encore officiellement déclarée candidate à la course élyséenne. Pourtant les soutiens se multiplient, à commencer par celui d?Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, pour qui la maire de Paris possède un côté « force tranquille ».

Anne Hidalgo, « une candidate qui crée du désir »

Créditée de 9 % des intentions de vote dans un sondage Ipsos commandé par le mouvement politique Libres !, le mouvement de Valérie Pécresse, Anne Hidalgo semble, malgré la candidature de Stéphane Le Foll, faire consensus. Karine Gloanec Maurin, présidente du Campus 2021, le souligne : « Il y a un vrai désir de sa candidature [celle d?Anne Hidalgo, NDLR]. Je n?ai pas se [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles