La présidente de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet, attend un changement de méthode du gouvernement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Première femme élue au perchoir de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet a hérité d’une chambre compliquée à présider. Alors que le camp d’Emmanuel Macron n’a pas obtenu la majorité absolue lors des dernières élections législatives, les débats entre les élus sont apparus électriques et houleux notamment sur certains sujets comme le projet de loi sur le pouvoir d’achat ou lors des séances de questions au gouvernement . Pour faire face à cette Assemblée plus représentative des équilibres politiques, la présidente du Palais-Bourbon a confié vouloir instaurer une nouvelle méthode de travail entre les députés et le gouvernement.

Dans un entretien dimanche au Parisien, Yaël Braun-Pivet a développé les contours de ce projet : « Je propose d’une part de mieux maîtriser le temps pour que nous puissions anticiper nos travaux et, d’autre part, j’appelle à une volonté partagée de co-construction. Le ministre en charge doit entrer dans cette démarche de dialogue avec les parlementaires. J’ai réuni tous les présidents de commissions dans cet objectif », a-t-elle assuré. Elle a affirmé avoir contacté la Première ministre, Elisabeth Borne, afin de lui transmettre ses recommandations. « J’attends du gouvernement aujourd’hui qu’il soit dans une position d’écoute, de dialogue, et qu’il puisse prendre en compte les sensibilités exprimées par les uns et les autres. »

Lire aussi - Fin de la redevance : comment va fonctionner le financement de l'audiovisuel public par la TVA

Pour elle, le trava...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles