La présidente du groupe PS à l'Assemblée Valérie Rabault a refusé Matignon

La député socialiste ne souhaitait pas, entre autres, avoir à porter la retraite à 65 ans "un marqueur de droite inutile", a-t-elle confié à BFMTV.

INFO BFMTV - L’Élysée a proposé Matignon à Valérie Rabault qui a refusé, selon nos informations. La député socialiste ne souhaitait pas, entre autres, avoir à porter la retraite à 65 ans "un marqueur de droite inutile", et se dit "fidèle à ses convictions".

"La retraite de 65 ans n’est pas nécessaire et c’était un marqueur pour avoir un curseur à droite. Je suis fidèle à mes convictions même si j’ai compris que la ligne que nous portons, celle de la sociale démocratie, n’est plus majoritaire dans le pays", a avancé la présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale auprès de BFMTV.

"La situation à gauche est extrêmement complexe, je ne sais pas sur quoi elle va déboucher", a-t-elle également confié avant d'annoncer: "Je vais me représenter dans ma circonscription".

La députée de Tarn-et-Garonne se présente donc à sa réelection dans la 1ère circonscription. Elle va faire campagne en son propre nom "pour l'instant".

Valérie Rabault fait cette déclaration, alors les négociations entre son parti et LFI en vue d'un accord à gauche pour les législatives sont toujours en cours et patinent. Le nombre de circonscriptions accordées aux socialistes est l'un des gros points de tensions.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Derrière cette image, il y a l’envie de faire passer un message : Macron 2 ne sera pas Macron 1" : Jean-Michel Aphatie décrypte les 3 symboles cachés derrière la mise en scène de l’arrivée de Macron au Champ de mars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles