La présidente d'Europcar Mobility a acheté des actions pour 95.400 euros

La présidente du directoire, Caroline Parot, a acheté 30.000 actions le 28 octobre 2019 à 3,18 euros l'unité, selon la déclaration faite à l'Autorité des marchés financiers.

L'opération a été réalisée quatre jours après la chute du titre de 37,1% survenue dans la séance du 24 octobre, quand la société a réduit ses objectifs annuels de chiffre d'affaires à 2,95 milliards d'euros (plus de 3 milliards auparavant) et d'ebitda entre 305 et 315 millions hors «Urban Mobility» (contre 375 millions initialement prévus).

La dirigeante d'Europcar Mobility avait déjà acquis 7.500 titres le 29 juillet dernier à 5,64 euros et 1.410 titres le 26 juillet à 5,715 euros. Au 31 décembre 2018, Caroline Parot détenait 110.147 actions (soit 0,07% du capital). A cette date, les salariés détenaient 1,32% des actions.

Patrick Sayer, membre du conseil de surveillance, a lui aussi acheté 18.009 actions le 25 octobre, via le holding Augusta, à 2,99 euros pièce. L'ancien dirigeant d'Eurazeo détenait le 31 décembre dernier 87.460 actions. Pascal Bazin, membre du conseil de surveillance, a lui aussi acheté 3.000 titres le 6 novembre au prix unitaire de 3,378 euros.

L'entreprise a elle-même racheté 588.000 actions (0,36% du capital) entre le 25 et le 31 octobre à des prix allant de 3,05 à 3,31 euros.

Eurazeo veut vendre

Eurazeo reste le premier actionnaire du loueur automobile, avec 29,9% des actions. Mais la société d'investissement souhaite céder sa participation, évoquant dans un communiqué du 14 novembre une éventuelle opération qui «pourrait conduire à une revalorisation du titre et permettre l'entrée d'un ou de plusieurs nouveaux investisseurs au capital du groupe». 

La Financière de l'Echiquier a franchi le 29 octobre dernier le seuil des 5% du capital, à 5,14%. Le fonds activiste CIAM, dirigé par Catherine Berjal et Anne-Sophie d’Andlau, a dépassé le 7 novembre le seuil des 5% du ...