Présidence, vice-présidences, questure… tout comprendre de la répartition (complexe) des postes clefs à l’Assemblée nationale

FRA : Assemblee Nationale : Quatre Colonnes
FRA : Assemblee Nationale : Quatre Colonnes

[ Article modifié le 29 juin 2022]

Dix jours après le second tour des élections législatives, la nouvelle Assemblée nationale est en train de prendre forme. La députée du Val-de-Marne Mathilde Panot a été réélue mardi 21 juin à la présidence du groupe La France insoumise. Ce mercredi 22 juin, c’est la députée des Yvelines Aurore Bergé et le député d’Eure-et-Loir Olivier Marleix qui ont pris respectivement la tête des élus Renaissance et Les Républicains. Jean-Paul Mattei, député des Pyrénées-Atlantiques, a été désigné pour présider le groupe MoDem. Si l’élection des présidents de groupe se fait généralement sans accroche, la mise en place du « Bureau » de l’Assemblée nationale, l’instance qui pilote le fonctionnement du Palais Bourbon, s’annonce autrement plus complexe. L’attribution des postes est régie par un règlement qui entend garantir une juste représentation des forces élues. Mais face à un hémicycle scindé en trois grands blocs - dont deux, NUPES et Ensemble !, qui sont eux-mêmes constitués d’alliances de partis -, cette mécanique subtile, qui repose en partie sur le bon vouloir et la courtoisie républicaine des uns et des autres, pourrait vite se gripper.

Présidence de l’Assemblée nationale

Clef de voûte de la Chambre basse, le président de l’Assemblée nationale est aussi le quatrième personnage de l’Etat, derrière le président de la République, le président du Sénat et le Premier ministre. Depuis le perchoir, il dirige les débats, veille au respect du règlement et organise le travail parlementaire. La Constitution lui réserve d’importants pouvoirs : outre un rôle de consultant auprès du président de la République, il peut saisir le Conseil constitutionnel, dont il nomme trois des membres. Il dispose également d’un droit de nomination auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel, du Conseil général de la Banque de France, de la Commission nationale de l’ (...) Lire la suite sur Public Sénat

Laurent Marcangeli (Horizons) : « On peut avoir des amendements portés par le RN qui peuvent améliorer la loi »

Une session jusqu’au 14 août ? Un 49-3 ? Les questions autour du calendrier parlementaire de l’été

Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée : un profil jugé consensuel au Sénat

Suppression de la redevance : au Sénat, les élus dénoncent l’absence de « solution de substitution »

Pour Emmanuel Macron, « la Russie ne peut, ni ne doit gagner » la guerre en Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles