Le président ukrainien prêt à discuter avec Poutine dans un format à quatre

·2 min de lecture
LE PRÉSIDENT UKRAINIEN PRÊT À DISCUTER AVEC POUTINE DANS UN FORMAT À QUATRE

PARIS (Reuters) - Le président ukrainien Volodimir Zelenski s'est dit prêt vendredi à des discussions avec son homologue russe Vladimir Poutine dans le format "Normandie", incluant la France et l'Allemagne, pour tenter d'apaiser les tensions liées aux mouvements de troupes russes le long de la frontière entre leurs deux pays.

Volodimir Zelenski, reçu par Emmanuel Macron à Paris, a déclaré qu'il pensait que des pourparlers de paix étaient possibles. Les deux chefs d'Etat se sont aussi entretenus par visioconférence avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Le président ukrainien a également déclaré qu'une rencontre distincte entre le président américain Joe Biden et Vladimir Poutine pourrait contribuer à résoudre certains problèmes mais qu'il ne devrait pas y avoir de discussion de fond sur l'Ukraine sans la présence de représentants ukrainiens.

"Je suis déterminé à ce que nous soyons tous les quatre connectés", a déclaré Volodimir Zelenski aux journalistes après son entretien avec Emmanuel Macron et Angela Merkel, en référence à Vladimir Poutine. "La question de la situation sécuritaire dans l'est de l'Ukraine et la fin de l’occupation de nos territoires - ce sont des questions qui sont résolues lors des réunions N4."

Volodimir Zelenski a lancé une offensive diplomatique pour obtenir confirmation du soutien des pays occidentaux dans le bras de fer entre l'Ukraine et la Russie concernant non seulement le conflit dans la région ukrainienne du Donbass mais aussi le renforcement de la présence militaire russe à la frontière et en Crimée, ancienne région d'Ukraine annexée par la Russie en 2014.

Kiev et Moscou s'accusent mutuellement du réveil des tensions dans l'est de l'Ukraine, où les forces ukrainiennes combattent des séparatistes pro-russes dans un conflit qui, selon les autorités ukrainiennes, a fait 14.000 morts depuis 2014.

"Sur la situation au Donbass, avec l'Ukraine et l'Allemagne, nous restons mobilisés et déterminés à faire émerger une solution politique - la seule possible", a écrit Emmanuel Macron sur Twitter après ces entretiens.

Dans un communiqué publié par la chancellerie allemande après la réunion en visioconférence avec Angela Merkel, la France, l'Allemagne et l'Ukraine ont exhorté la Russie à retirer ses renforts de troupes à la frontière et en Crimée.

Le Kremlin avait auparavant déclaré que les combats dans l'est de l'Ukraine avaient diminué mais qu'il surveillait la situation de près.

Volodimir Zelenski fait également pression sur les Etats membres de l'Otan en vue d'une adhésion de l'Ukraine à l'alliance militaire, un sujet qu'il a dit avoir abordé avec Emmanuel Macron.

A l'Elysée, on a déclaré que ce sujet devait être examiné dans le cadre collectif de l'alliance.

(Elizabeth Pineau, Richard Lough, Michel Rose; version française Camille Raynaud, édité par Bertrand Boucey)