Pour le Président turc, l'Amérique a été découverte par les musulmans avant Christophe Colomb

Élections législatives en Turquie : un revers pour Recep Tayyip Erdogan

Le Président turc vient de remettre en cause plus de cinq siècles d'histoire. Samedi 15 novembre, Recep Tayyip Erdogan a assuré que l'Amérique n'avait pas été découverte par le navigateur italien Christophe Colomb, en 1492, mais par des musulmans, près de 300 ans plus tôt.

"Les contacts entre l'Amérique latine et l'islam remontent au XIIe siècle. Les musulmans ont découvert l'Amérique en 1178, pas Christophe Colomb", a déclaré le Président islamo-conservateur dans un discours télévisé. Un Erdogan qui voulait peut-être flatter son auditoire, puisqu'il s'exprimait à l'occasion d'un sommet des chefs musulmans des pays d'Amérique latine, à Istanbul.

La "mosquée" n'est qu'une image pour décrire le paysage

"Des marins musulmans sont arrivés en Amérique dès 1178. Colomb mentionne l'existence d'une mosquée sur une colline le long de la côte cubaine" ,a-t-il expliqué. Ce passage des écrits du navigateur génois a été interprété par quelques historiens et théologiens comme une preuve d'une présence musulmane en Amérique, mais aucun vestige d'inspiration islamique n'y a jamais été découvert.

La grande majorité des historiens s'accorde à dire que cette "mosquée" n'était qu'une image pour décrire la forme d'un paysage. Ce qui n'a pas empêché Erdogan de proposer à ses "frères cubains" de financer la construction d'une nouvelle mosquée au même emplacement.



Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Jihadistes : un nouvel otage exécuté
Les portiques de l'écotaxe pourraient être réutilisés par la gendarmerie
L'acteur Bill Cosby refuse de parler des "vieilles allégations sans fondement" de viols
Une touriste française retrouvée morte dans sa chambre d'hôtel à Barcelone
La guerre à Gaza a fait chuter l'économie israélienne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages