Le président Ouattara invite le président Bédié « à une rencontre »

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Lors de son adresse à la nation ce lundi 9 novembre, le président Ouattara s'est montré conciliant à l'égard de l'opposition et de son chef, l'ex-président Bédié, également président du Conseil national de transition (CNT).
Lors de son adresse à la nation ce lundi 9 novembre, le président Ouattara s'est montré conciliant à l'égard de l'opposition et de son chef, l'ex-président Bédié, également président du Conseil national de transition (CNT).

Le président Alassane Ouattara, dont la réélection à la tête de la Côte d'Ivoire pour un troisième mandat controversé a été validée lundi par le Conseil constitutionnel, a appelé son principal opposant, l'ex-président Henri Konan Bédié, pourtant à la tête du Conseil national de transition (CNT), à une « rencontre », lors d'une adresse télévisée à la nation. M. Ouattara, 78 ans, a invité son « aîné Henri Konan Bédié (86 ans) dans les tout prochains jours pour un dialogue franc et sincère en vue de rétablir la confiance », a-t-il dit alors que l'opposition a refusé de reconnaître sa réélection et a créé le Conseil national de transition.

Lire aussi Côte d'Ivoire : la crise électorale en six points

Lire aussi Côte d'Ivoire : arrestation d'Affi N'Guessan, porte-parole de l'opposition

Lire aussi Côte d'Ivoire : création d'un « Conseil national de transition »

Des mots de conciliation?

La journée de lundi, lors de laquelle l'opposition avait appelé à manifester, a été marquée par des violences qui ont fait au moins neuf morts dans le pays. S'il a « demandé » à l'opposition de mettre un terme « définitif » au CNT, le président Ouattara, qui a dit à deux reprises qu'il serait le « président de tous les Ivoiriens », a « réaffirmé sa disponibilité pour un dialogue sincère et constructif avec l'opposition dans le respect de l'ordre constitutionnel ». « Je demande à tous nos concitoyens dans un élan d'apaisement des esprits et des c?urs d'?uvrer pour renforcer la paix », a [...] Lire la suite